La responsabilité sociale des entreprises, un levier de progrès pour les enfants

Publié le 25 juin 2015 | Modifié le 19 janvier 2016

La responsabilité sociale des entreprises, ou RSE, fait référence à leurs responsabilités à l’égard des impacts de leurs décisions et de leurs activités sur la société et sur l’environnement, bien au-delà de leurs seules actions en matière de mécénat et de philanthropie.

Dans les démarches RSE qu’elles mettent en œuvre, il est essentiel que les entreprises prennent pleinement en compte les problématiques spécifiques liées aux enfants, qui sont particulièrement vulnérables aux impacts divers des entreprises et, en raison même de leur âge, en ressentiront les effets sur le long terme. Une politique RSE véritablement durable ne saurait faire l’impasse sur les enfants. Les entreprises ont tout à y gagner, car en protégeant les enfants, elles préparent leur avenir.
 
Les entreprises doivent, bien sûr respecter les règles en vigueur, en particulier celles qui découlent de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), traité le plus ratifié par les États au monde. Le Commentaire général N°16 du Comité des droits de l’enfant des Nations unies précise d’ailleurs les obligations des États signataires par rapport aux impacts du secteur privé.
 
Au-delà du simple respect de la loi, les entreprises peuvent être un facteur de progrès majeur pour les enfants et pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en prenant en compte l’ensemble de leurs impacts sur les moins de 18 ans, et en adaptant leurs pratiques pour les protéger et promouvoir leurs droits.

Pour accompagner les entreprises dans leur démarche RSE, l’UNICEF a élaboré des outils.

Les ressources documentaires

Soutenir nos actions