La sécheresse frappe le Guatemala

Publié le 06 octobre 2009 | Modifié le 31 août 2015

Près de la moitié des enfants souffrent de malnutrition dans certaines zones du Guatemala. Pluies irrégulières et températures élevées ont pesé sur les récoltes dans un contexte de crise économique.

De nombreuses familles guatémaltèques sont frappées par l’insécurité alimentaire.  Dans le « corridor sec », région rurale pauvre particulièrement touchée, les familles sont mises en danger par ces conditions climatiques difficiles. Aux températures inhabituellement élevées s’ajoutent des pluies irrégulières. Les mauvaises récoltes ont des conséquences directes et indirectes dramatiques: la pénurie alimentaire et les maladies.

Des enfants morts de malnutrition

Dans certaines zones du Guatemala, 45% des enfants souffrent de malnutrition. D’après les premières estimations, au moins 20 enfants en sont morts dans le « corridor sec ». Et plus de cent enfants sont en soins intensifs dans différents centres de santé, leurs états étant critiques.
L’insécurité alimentaire menace aujourd’hui plus de 450 000 familles. Deux tiers de la population n’a pas accès à l’eau potable dans la zone du « corridor sec ». De plus en plus d’enfants contractent donc des maladies diarrhéiques.
 
2,55 millions de dollars

Le Ministère de la santé guatémaltèque a déjà distribué 2 000 doses de lait thérapeutique en poudre fournies par l’Unicef pour soigner environ 600 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. L'Unicef a également apporté son soutien financier au Ministère de la santé pour recruter et former du personnel soignant. L’Unicef Guatemala a cependant besoin aujourd’hui de 2, 55 millions de dollars américains pour répondre aux besoins immédiats et de moyen terme des enfants et des femmes affectés par la sécheresse.
 

Soutenir nos actions