Laury Thilleman et Camille Lacourt, fidèles soutiens de la Nuit de l’eau

Publié le 13 mars 2017 | Modifié le 14 mars 2017

L’édition 2017 "Nuit de l’Eau", le 18 mars dans les piscines de France, est organisée au profit des enfants d’Haïti pour leur permettre l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Comme chaque année, les participants répondront nombreux à cet événement festif et solidaire aux côtés de l’UNICEF.
Qui de mieux que Laury Thilleman et Camille Lacourt pour soutenir cette année encore la Nuit de l’eau ? Interview de notre marraine et notre parrain.

Qu’est-ce qui vous motive chaque année à vous engager pour la Nuit de l’eau ?

Laury Thilleman : 

C’est l’objectif de la Nuit de l’eau notre source de motivation. L’UNICEF met en place des programmes pour porter assistance aux enfants dans des territoires en difficulté, comme Haïti cette année. C’est important de s’associer à un tel événement pour venir en aide à ces enfants, et en l’occurrence en matière d’accès à l’eau potable.
Le thème de l’eau m’a toujours intéressée, j’y suis sensible c’est pourquoi je continue à m’engager auprès de l’UNICEF pour la Nuit de l’eau. C’est une  ressource rare, très rare. On doit la protéger, l’économiser. Ces gestes de préservation ne sont pas naturels chez tout le monde, donc il est nécessaire d’éduquer les générations futures pour se rendre compte de la rareté de l’eau. La Nuit de l’eau est aussi un enjeu de sensibilisation.

Camille Lacourt :

Ça nous tient à cœur d’aider les enfants, et ceux d’Haïti cette année pour qu’ils aient accès à l’eau. Il faut penser à ces enfants, loin de chez nous, qui n’ont pas notre chance d’avoir accès à l’eau et à l'assainissement.
En tant que nageur, l’eau est mon élément, c’est une grande partie de ma vie. Donc c’est légitime de défendre les valeurs de la Nuit de l’eau, telles que la sensibilisation à l’eau et sa préservation.

Depuis cette édition 2017, la Nuit de l’eau finance un programme d’accès à l’eau potable pour les enfants d’Haïti, impactés par le drame de l’ouragan Mathew en octobre 2016. Que vous inspire leur situation ?

Laury Thilleman :

Ces enfants vivent dans des conditions difficiles. Il y a urgence à remettre en état les infrastructures et les approvisionnements touchés par le passage de l’ouragan. Y compris dans les villages les plus reculés, et dans les écoles. C’est l’objectif de notre mobilisation, afin que les enfants et les familles puissent vivre normalement, en buvant de l’eau potable et en ayant accès aux systèmes d’assainissement.

Camille Lacourt :

Je sais à quel point les enfants d’Haïti ont besoin d’aide… En 2014, pour la campagne Pampers-UNICEF, je m’étais rendu dans ce pays et c’était une mission qui m’avait beaucoup marqué, très forte en émotion. Les populations avaient compris l’utilité de la vaccination, et étaient capables de marcher 5-6 heures pour vacciner leurs enfants.
Depuis, il y a eu l’ouragan Mathew et la situation des enfants haïtiens est encore plus délicate car les besoins en eau sont importants. Je sais que notre notoriété leur est utile car on peut les aider en fédérant autour de nous, en mobilisant les participants à la Nuit de l’Eau pour collecter un maximum. C’est la meilleure retombée que la notoriété puisse offrir aux enfants d’Haïti.

Que diriez-vous pour motiver le public à participer à la Nuit de l’eau le 18 mars ?

Laury Thilleman :

C’est avant tout un événement familial ! La meilleure raison d’y participer est que ça plait aux enfants, ils sont les premiers concernés par l’événement et ils adorent les piscines. Seront organisées des activités festives et inédites dans les piscines de France, ça n’arrive qu’une fois dans l’année donc autant en profiter.
J’espère que cette année encore nous serons plus nombreux que lors des éditions précédentes.

Camille Lacourt :

La Nuit de l’eau est une fête, un moment convivial.  Quand on s’amuse bien et qu’on sait que c’est utile, c’est d’autant plus beau. J’invite tout le monde à venir nager avec nous. Je serai toute la soirée avec eux pour nous amuser, et même pour faire la course. On passera un bon moment, donc motivez vos potes, et en plus c’est pour une bonne action !

Rendez-vous maintenant sur le site de la Nuit de l'eau pour participer.