Le réseau "Ville amie des enfants" fête ses 10 ans !

Publié le 24 février 2012 | Modifié le 11 janvier 2016

En 2002, douze communes devenaient les toutes premières « Villes amies des enfants » de France, en s’engageant aux côtés de l’UNICEF. Aujourd’hui, elles sont plus de 220 ! Le 14 mars, elles se retrouvent à Paris pour la Rencontre nationale annuelle, afin notamment de partager leurs bonnes pratiques. Petit tour de France en images.

Le programme d’actions Villes amies des enfants en 9 mots clés…

Droits
Les enfants ont des droits. Ils sont énoncés dans la Convention internationale des droits de l’enfant qui prône notamment l’intérêt supérieur de l’enfant. La Ville doit en faire la promotion et viser à l’appliquer sur son territoire.

Cité
Les enfants et les jeunes ont des choses à dire, des solutions à offrir à leur cité. Il faut les impliquer à la prise de décision et à l’action.

Transversalité
La ville doit mettre en place une gestion transversale et collégiale de ses actions et projets dans les domaines de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse.

Visibilité
Il est utile pour la ville d’identifier, de valoriser et d’évaluer chaque année l’effort financier consacré à l’enfance.

Environnement
Accompagner les parents, soutenir les professionnels… La Ville amie des enfants offre un environnement attentif aux besoins et aux problèmes spécifiques des enfants et des jeunes.

Partenariat
L’Unicef est l’interlocuteur privilégié de la ville pour promouvoir les droits de l’enfant sur son territoire. Le comité départemental et la ville établissent un plan d’action annuel pour agir main dans la main au quotidien.

Égalité
Assurer l’égalité d’accès aux services municipaux pour les enfants et les jeunes doit être une priorité.

Solidarité
S’ouvrir sur le monde, être sensibilisé à la vie de l’autre, s’impliquer dans l’organisation d’une manifestation sont autant d’actions à proposer aux enfants et aux jeunes pour œuvrer dans le cadre de la solidarité internationale.

Mobilisation
La ville doit être fière de ses enfants et de son appartenance au réseau Ville amie des enfants. Elle doit s’en faire l’écho dans ses services, auprès de sa population et de ses partenaires.
 

Média

Diaporama

Inscrivez-vous

Suivez l'actualité des villes amies des enfants