Le retour à l’école, un long chemin pour les enfants népalais…

Publié le 01 juin 2015 | Modifié le 31 août 2015

Près de 14 000 enfants ont repris leur scolarité cinq semaines après le premier séisme qui a dévasté le Népal. C’est un tout premier pas pour les enfants népalais, au vu de la gravité des destructions des établissements scolaires à travers le pays. L’UNICEF continue ses opérations pour permettre au plus grand nombre d’enfants de retourner à l’école. 985 000 enfants restent dans l’attente.

Lors de cette première journée d’école du 31 mai 2015, ces enfants, originaires des districts du Népal les plus sinistrés, utilisent du matériel pédagogique de l’UNICEF mais aussi des kits scolaires et préscolaires ainsi que des trousses de loisirs provenant des partenaires.
L’UNICEF continue de déployer en ce moment des opérations pour permettre le retour à l’école de 985 000 enfants.
 
« Tout indique que les enfants qui ne sont pas scolarisés pendant des périodes prolongées à la suite d’une catastrophe ont de moins en moins de chances de retourner un jour à l’école », explique Tomoo Hozumi, le représentant de l’UNICEF au Népal.
 
L’UNICEF travaille en collaboration étroite avec le Ministère de l’éducation et ses partenaires pour le  retour à l’école de tous les enfants le plus rapidement possible tout en garantissant un environnement scolaire sûr et un soutien psychologique pour les enfants :

  • Plus de 100 équipes d’ingénieur du génie civil sont à pied d’œuvre dans les districts sinistrés pour réunir des données sur l’ampleur des dégâts et identifier les salles de classes sûres. Plus de 1 230 bâtiments scolaires ont eu une évaluation de leurs structures.
  • 137 centres d’apprentissage provisoires (appelés aussi écoles temporaires) ont été mis en place au profit d’environ 14 000 enfants dans les 16 districts les plus touchés par les deux tremblements de terre.
  • 1 142 enseignants ont été formés au soutien psychosocial pour les enfants et à la diffusion de messages d’importance cruciale sur la préparation aux catastrophes, la santé, l’hygiène et la protection.
  • Des messages clés ont été diffusés sur le thème « Retour à l’école », axés sur des aspects importants de l’éducation scolaire dans les situations d’urgence comme la sécurité, l’accès pour tous et le rôle des parents et des communautés.

 

Néanmoins, beaucoup reste à faire pour s’occuper des 985 000 enfants qui n’ont pas pu retourner en cours et qui risquent donc fort de devoir abandonner l’école. Au total, 32 000 classes ont été détruites et 15 352 autres ont subi des dégâts à la suite des deux tremblements de terre.
 
« Nous tenons à poursuivre la mise en place de centres d’apprentissage provisoires aussi rapidement que nous le pouvons afin qu’aucun enfant ne reste hors du système scolaire, souligne Tomoo Hozumi. L’éducation ne peut pas attendre, notamment tout de suite après des catastrophes naturelles comme les tremblements de terre du Népal. Alors que la reconstruction de milliers d’écoles sera sans nul doute une priorité dans cette nouvelle phase ».
 
Ce n’est que le début d’un long chemin vers le retour à l’école pour les enfants du Népal.
Votre soutien est précieux, ils ont encore besoin de vous.
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences.

L’UNICEF en action !

L'UNICEF est présent sur place au Népal et apporte une aide d’urgence aux enfants et leurs familles.

Découvrez en images sur notre page Facebook les différentes interventions pour les enfants touchés par les séismes.

Soutenir nos actions