Le visage mondial de l'épidémie de VIH/sida

Publié le 30 novembre 2009 | Modifié le 28 décembre 2015

Derniers chiffres (2008) collectés dans le 4e Rapport d’inventaire de l’Unicef et le Rapport Mondial sur l’Epidémie (ONUSIDA / OMS, novembre 2009).

GENERALITES

  • 33,4 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde (dont 7 millions soit 2 personnes sur 10 sont des enfants et jeunes de moins de 24 ans). Elles étaient 40,3 millions en 2005 (- 20% sur 2005-2008) ;
  • On a compté 2,7 millions de nouvelles infections en 2008, contre 4,9 millions en 2005. En 2008, environ 2 personnes nouvellement infectées sur 5 avaient entre 15 et 24 ans ;
  • Près de 430 000 enfants ont été infectés en 2008, portant à 2,1 millions le nombre d’enfants de moins de 15 ans vivant avec le VIH/sida ;
  • Sur la seule année 2007, 2 millions de personnes sont décédées du fait du VIH/sida et parmi elles, 14% étaient des enfants (il y a eu 3,1 millions de décès en 2005) ;
  • L’Afrique Subsaharienne reste en 2008 la région la plus touchée par la pandémie en concentrant 67% (60% en 2005) des personnes infectées par le virus et 91% des nouvelles infections affectant les enfants ;

___

L'ENGAGEMENT DE L'UNICEF DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH

2005-2010 : campagne mondiale de l'Unicef, de l'OMS et de l'Onusida "Unissons-nous pour les enfants contre le sida".

Cette campagne sert de cadre à la mise en oeuvre de programmes nationaux contre le VIH/sida articulés autour de 4 priorités : les « 4 P ».

  • Prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, avec des traitements adaptés (trithérapies) pour les femmes enceintes et une offre de dépistage volontaire et gratuit. Objectif : 1,3 millions de transmissions évitées d’ici 2010.
  • Proposer des traitements adaptés aux enfants en développant des formulations pédiatriques adaptées aux jeunes enfants et aux pays les plus pauvres. Objectif : 800 000 enfants sous traitement d’ici 2010.
  • Prévenir les nouvelles infections chez les jeunes par des programmes de prévention, de sensibilisation et des dépistages volontaires et gratuits. Objectif : sensibiliser 10 millions de jeunes d’ici 2010.
  • Protéger les enfants rendus orphelins et vulnérables à cause du VIH/sida avec des services et un suivi communautaire sur la santé, la nutrition, la scolarité et la protection contre tous les abus et exploitation. Objectif : 30 millions d’orphelins assistés d’ici 2010.

___

LES AVANCEES ET RESULTATS EN 2008

Passage à l’échelle

  • L’accès aux traitements antirétroviraux continue de s’étendre rapidement. Fin 2008, plus de 4 millions d’habitants de pays à revenu faible ou intermédiaire prenaient des médicaments antirétroviraux (ARV), alors qu’ils n’étaient que 3 millions en 2007 et 10 fois moins en 2003 ;
  • Pourtant, encore plus de 5 millions de personnes nécessitant des ARV n’y ont pas encore accès en 2008 ;
  • Plus de 60% des personnes vivant avec le VIH/sida ne connaissent pas leur statut sérologique (en République Démocratique du Congo, ils étaient plus de 90% en 2008) ;
  • Malgré ces résultats encourageants, on est encore loin de l’accès universel avec un taux de couverture mondial de 42% en 2008. Le défi est d’augmenter la couverture mais surtout de maintenir les personnes sous traitement ;
  • Le nombre d’enfants de moins de 15 ans des pays à revenu faible et intermédiaire qui reçoivent
    un traitement antirétroviral a fortement progressé. En 2008, 275 000 enfants âgés de moins
    de 15 ans recevaient le  traitement ARV, alors qu’ils n’étaient que 75 000 en 2005. Toutefois, ils ne représentent que 38% des enfants nécessitant des ARV.
  • La prévalence du VIH chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans est en recul dans de nombreux pays. La prévalence était de 0.6% pour les jeunes filles et 0.4% pour les jeunes hommes en 2007.
  • Environ 30% des hommes et 19% des femmes âgés de 15 à 24 ans avaient des connaissances complètes et correctes sur le VIH.
  • Près de 40% des nouvelles infections enregistrées en 2008 concernaient des jeunes de 15 à 24 ans.
  • La couverture des services de prévention de la transmission du virus de la mère à l'enfant (PTME) est en progression dans les pays à revenu faible et intermédiaire. En 2008, 45% des femmes enceintes séropositives recevaient une thérapie antirétrovirale pour prévenir la transmission du virus à l’enfant. Elles étaient 35% en 2007, 24% en 2006 et 10% en 2005.
  • En 2008, 21% des femmes enceintes ont bénéficié d’un test de dépistage, contre 15% en 2007.

Les millions d’enfants victimes du VIH/sida ont besoin de soins et de protection qui peuvent leur être fournis à partir de sources multiples : parents, communautés, ONG, école, État…

En 2008, près de 50 pays mettaient au point pour les orphelins et enfants vulnérables des programmes et plans d’action nationaux.

___

L’INVESTISSEMENT FINANCIER DE L'UNICEF INTERNATIONAL

En 2008, sur un budget global de 2 808 millions de US$ consacré à l’appui aux action de terrain, l’Unicef en a dédié 6,7% aux actions de lutte contre le VIH/sida.

___

ZOOM SUR DES AVANCEES 

  • Dans le Nord de l’Ouganda, 20 000 femmes ont pu bénéficier des services de prévention de la transmission de la mère à l'enfant (PTME). Les services PTME couvrent 63% des zones au nord du pays, contre 25% en 2002 ;
  • En Zambie, sur la seule année 2007, 7 664 enfants exposés au VIH/ sida ont bénéficié du dépistage précoce, alors qu’ils n’étaient que 1 931 en 2006.

___

Lire l'article sur LA CONTRIBUTION DE L'UNICEF FRANCE

Soutenir nos actions