Les dirigeants de l'UNICEF, du PAM et du HCR en visite dans la région des Grands Lacs

Publié le 01 mars 2006 | Modifié le 31 mars 2016

La directrice générale de l’UNICEF, Ann Veneman, a débuté le 25 février, aux côtés du directeur général du Programme Alimentaire Mondial (PAM), James Morris, et du Haut Commissaire aux réfugiés, Antonio Guterres, un voyage dans la région africaine des Grands Lacs. 

Cette mission conjointe sans précédent des trois plus importantes organisations humanitaires des Nations Unies a pour but de d’attirer l’attention sur le renforcement nécessaire de la coopération entre les trois agences pour répondre aux besoins fondamentaux de millions de personnes réfugiées et déplacées par la guerre, en République Démocratique du Congo (RDC), au Rwanda et au Burundi.

Cette mission était l’occasion de noter l’impact positif de programmes communs engagés par l’UNICEF, le PAM et le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) dans la région. Cependant, alors que les trois pays concernés sont dans une phase de transition démocratique et de retour à la paix plus ou moins difficile, l’aide internationale a été jugée « gravement insuffisante » par les trois dirigeants qui ont appelé à un « engagement total de la communauté internationale » dans la région.

Lors de leur passage en RDC, les représentants des trois organismes ont en effet souligné que « la région des Grands Lacs est à un tournant en cette année 2006, avec les élections nationales burundaises d’août 2005, et le scrutin en RDC prévu en juin prochain. Ce progrès politique doit être soutenu par une assistance humanitaire ».

Durant son étape en RDC, Ann Veneman a visité plusieurs programmes de prise en charge des enfants des rues. Elle a également rencontré des familles de réfugiés congolais rapatriées de Tanzanie. Mme Veneman a mis en avant l’éducation comme moyen de mettre un terme au cercle vicieux de la guerre et de la pauvreté.

Soutenir nos actions