Les enfants du Soudan du Sud sont menacés par la famine !

Publié le 01 août 2014 | Modifié le 31 mars 2017

50 000 enfants pourraient mourir de faim au cours de l’année si l’aide alimentaire n’augmente pas maintenant. Le monde doit agir pour sauver ces enfants et éviter une grave crise alimentaire. C’est une question de survie !

« Le reste du monde ne doit pas attendre qu’une famine soit annoncée pendant qu’ici des enfants meurent tous les jours » témoigne Anthony Lake, le directeur général de l’UNICEF en s’exprimant à la suite d’une visite dans la ville détruite de Malakai où des dizaines de milliers de personnes sont toujours réfugiées sur une base de l’ONU.
 
La situation humanitaire au Soudan du Sud, le plus jeune pays au monde, est alarmante provoquant le déplacement de plus d’un million et demi de personnes à l’intérieur du pays, dont plus de la moitié sont des enfants. Ces troubles frappent dramatiquement le fonctionnement du pays, de son activité agricole jusqu’aux prestations des services sociaux.
 
Conséquence directe : sur 3,5 millions d’enfants affectés par le conflit, près d’un million d’enfants de moins de 5 ans auront besoin d’être traités contre la malnutrition sévère en 2014 au Soudan du Sud. Et si l’aide alimentaire n’augmente pas à court terme, l’UNICEF estime que 50 000 enfants pourraient mourir de faim !

Les enfants nous interpellent directement !

Au contact des populations, les équipes de l’UNICEF rapportent quotidiennement des témoignages alarmants et bouleversants. Les enfants nous interpellent directement pour leur venir en aide, et ne pas les laisser seuls avec cette famine qui les menace. « Ma maison me manque, mes vaches dont je m’occupais aussi… Avant je pouvais boire leur lait mais maintenant ce n’est plus possible, raconte Mathiang, un orphelin de 10 ans qui n’a plus que son frère près de lui dans un camp de déplacés. Je veux retourner chez moi, reprendre l’école. Il faut nous aider ».
 
La maman de Niane, petite fille de 2 ans, se trouve impuissante face à la gravité de la situation. Sa fille est gravement dénutrie. Niane est actuellement prise en charge par l’UNICEF, mais des milliers d’autres enfants n’ont pas encore cette chance. Ils ne comptent plus qu’un seul repas par jour, quand cela est possible. Et ne savent pas si le lendemain ils auront de quoi manger. Des milliers d’enfants vivent dans l’incertitude quotidienne et ont besoin d’un soutien urgent, au risque d’y laisser leur vie.

Agissez, faites un don !

Les enfants sont en danger si le reste du monde ne parvient pas à apporter l’aide nécessaire pour accélérer et intensifier le déploiement humanitaire indispensable portant sur l’alimentation et la nutrition.
 
Les besoins manquent, il faut AGIR pour les enfants du Soudan du Sud !
Soutenez l'action de l'UNICEF.
Faites un don maintenant !
 
Merci par avance pour votre générosité.

En savoir plus

Quelques chiffres sur l’ampleur de la crise du Soudan du Sud :

• 7 millions de personnes affectées par le conflit dont la moitié des enfants
• 4,9 millions de personnes ont besoin d’une assistante urgente
• 1,5 million de personnes déplacées dans le pays dont la moitié des enfants
• 255 000 personnes réfugiées dans les pays voisins
•  2,5 millions de personnes ont besoin d’un accès à l’eau potable

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF