Les mineurs gardés à vue restent des enfants !

Publié le 10 février 2010 | Modifié le 23 décembre 2015

Alors que les témoignages accablants d’enfants gardés à vue se multiplient dans les médias, l’Unicef France tient à rappeler qu’un enfant ne doit jamais être traité comme un adulte.

La France a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et celle-ci est  pourtant claire sur le sort qui doit être réservé aux enfants : « …tout enfant suspecté, accusé ou convaincu d’infraction à la loi pénale le droit à un traitement qui soit de nature à favoriser son sens de la dignité et de la valeur personnelle …» (article 40)

Depuis 2007, l’UNICEF France se mobilise pour exiger le respect d’une justice spécifique et adaptée aux enfants.

L’UNICEF rejoint donc la position de la Défenseure des enfants au sujet des gardes à vue d’enfants en France. L’institution rappelle en effet aujourd’hui «que, conformément à la Convention internationale des droits de l’enfant, les mineurs en conflit avec la loi sont avant tout des enfants et doivent être traités en tant que tels. »

Pour l’UNICEF, quel que soit son crime, un enfant ne doit jamais être traité comme un adulte. Un enfant délinquant c’est d’abord un enfant en danger. La justice se doit de le protéger.
 

 Pour en savoir plus :