L'UNICEF France dénonce l'action de l'Arche de Zoé

Publié le 25 octobre 2007 | Modifié le 31 mars 2016

Jacques Hintzy, président de l'Unicef France, déclare que l'action entreprise par l'ONG l'Arche de Zoé au Tchad, est illégale et aberrante. Neuf personnes ont été arrêtées au moment où elles tentaient d'emmener en France 103 enfants, dont on ignore s'ils sont réellement orphelins. Des recherches sont en cours pour retrouver les liens familiaux de ces enfants. L'Unicef et ses partenaires, qui travaillent au Tchad ainsi qu'au Darfour depuis le début du conflit, apportent chaque jour aux communautés de cette région et en particulier aux enfants soins, nourriture, eau, éducation et protection. Lorsqu'un enfant est orphelin, l'Unicef considère qu'il doit en premier lieu être accueilli dans sa famille élargie ou sa communauté, l'adoption ne doit être qu'un dernier recours, et doit bien sûr être pratiqué dans un cadre légal.

Jacques Hintzy, président de l'Unicef France, déclare que l'action entreprise par l'ONG l'Arche de Zoé au Tchad, est illégale et aberrante. Neuf personnes ont été arrêtées au moment où ils tentaient d'emmener en France 103 enfants, loin d'être orphelins pour la plupart. Des recherches sont en cours pour retrouver les liens familiaux de ces enfants.

Soutenir nos actions