« On mange de l’herbe parce qu’il n’y a pas de nourriture… »

Publié le 15 septembre 2014 | Modifié le 19 septembre 2017

La malnutrition menace la vie des familles au Soudan du Sud. Pour survivre, elles en viennent à manger ce qu’elles trouvent, dans l’espoir de calmer la faim. Sans aide internationale de grande ampleur, beaucoup mourront probablement dans les prochains mois.

Au Soudan du Sud, près d’1 million d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe, dont 235 000 de malnutrition aigüe sévère. Si l’aide alimentaire n’augmente pas, l’UNICEF estime que 50 000 pourraient mourir de faim d’ici la fin de l’année.
 
En attendant cette aide, les enfants et leurs familles se nourrissent comme ils peuvent. « Ce que l’on mange le plus, ce sont de l’herbe et des feuilles, des choses que l’on ramasse par terre ou sur les arbres. Nous avons déjà connu des moments difficiles, mais pas à ce point-là. Je n’ai jamais rien vécu pire », déplore Nyalyauk avec son fils de 3 ans, Gatluak Wiyual.
 
Les enfants du Soudan du Sud ne peuvent plus attendre. L’aide internationale doit être immédiate. Sans elle, beaucoup mourront de faim.
 
Vous POUVEZ leur venir en aide.
 

Média

Vidéo

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF