Mick a frappé les Fidji

Publié le 15 décembre 2009 | Modifié le 04 janvier 2016

Le cyclone de niveau 2 a frappé lundi les îles Fidj, faisant pour l’instant trois morts et des milliers de déplacés. Mick se dirige maintenant vers les îles Tonga.

Trois habitants ont perdu la vie et de nombreuses personnes sont toujours portées disparues dans les îles Fidji. Le cyclone Mick a frappé toutes les îles principales de l’archipel ce lundi 14 décembre. Malgré les alertes et les informations données aux populations, la tempête a frappé les Fidji plus tôt que prévu, surprenant de nombreuses familles. Le cyclone a balayé les îles de Yasawa et Mamanuca avant d’engendrer des glissements de terrain dans le nord ouest de l’île principale, Viti Levu. Frappée par Mick du nord ouest au sud est, cette dernière est la plus peuplée de l’archipel.

Les Tonga en alerte

Plus de 2 000 enfants et près de 1 800 adultes ont aujourd’hui trouvé refuge dans les 68 centres d’évacuation établis à travers les Fidji. Dans tout l’archipel, vents violents, inondations et glissements de terrain ont endommagé les lignes électriques mais aussi des routes. Il faudra plusieurs jours avant que les accès et l’électricité soient rétablis dans tout l’archipel. Le système de distribution d’eau est également affecté par cette catastrophe naturelle. Dans de nombreuses zones, les familles n’ont pour l’instant pas accès à l’eau potable.

L’Unicef Pacifique, basé à Suva aux Fidji, s’apprête à distribuer des tablettes de purification d’eau, des bidons et du matériel scolaire pour les populations sinistrées.  Le cyclone se dirige aujourd’hui vers les îles Tonga.

Soutenir nos actions