Mobiliser la communauté internationale pour protéger les enfants du sida

Publié le 09 février 2006 | Modifié le 06 juillet 2015

Cette année, le Forum mondial des partenaires, présidé par l'UNICEF et le Ministère britannique du développement international, a réuni à Londres des représentants de 90 organisations internationales, d'ONG et de gouvernements

« Les enfants sont les grands absents de l’intervention de la communauté internationale contre l’épidémie mondiale de sida, a dit Mme Ann M. Veneman, Directrice générale de l'UNICEF. Moins de dix pour cent des enfants rendus orphelins ou vulnérables par le sida reçoivent un soutien des pouvoirs publics ou bénéficient de services sociaux. »
 
Le docteur Peter Piot, Directeur général du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a ajouté que « Vingt-cinq ans après le début de l’épidémie, des progrès considérables ont été faits pour mobiliser la planète contre le sida. Mais en ce qui concerne la prévention du VIH et l’accès aux services de soins, les enfants et les jeunes sont trop souvent négligés. Si nous voulons mettre fin au cycle de l’infection, les enfants et les jeunes doivent savoir comment se protéger du VIH/ sida ».

Le Forum s’intéresse à plusieurs types d’actions :

  • assistance économique (subventions en liquide pour les familles affectées, crédits et financement nécessaire pour payer les travailleurs sociaux communautaires) et suivi psychosocial pour les enfants traumatisés à cause du VIH/sida,
  • améliorer l’accès à l’éducation, en particulier dans les pays où l’épidémie est sévère (les jeunes ayant un haut niveau d’éducation ont plus de chances d’utiliser des préservatifs), éliminer les frais scolaires en accordant plus de fonds aux gouvernements qui franchissent courageusement le pas (ainsi, au Kenya, l’abolition des frais scolaires a permis d’inscrire 1,3 million d’élèves supplémentaires à l’école),
  • permettre aux filles d’accéder à l’éducation comme les garçons (d’autant plus qu’elles sont affectées par le VIH/sida de façon disproportionnée) ; le Gouvernement britannique est un partenaire clé de l’Initiative des Nations unies pour l’éducation des filles (UNGEI),
  • généraliser les traitements pour enrayer la propagation de la maladie parmi les adolescents et les jeunes et arrêter la transmission du virus de la mère à l’enfant,
  • soutenir les changements législatifs visant à protéger les enfants vulnérables et lutter contre la discrimination sociale à l’encontre des enfants affectés par le VIH/sida
  • améliorer les systèmes d’enregistrement des naissances et des décès : à l’heure actuelle, les enfants rencontrent des difficultés pour obtenir des papiers officiels prouvant qu’ils sont orphelins, ce qui leur donnerait droit à certaines prestations, aide alimentaire ou soins médicaux gratuits, par exemple.
En savoir plus

Le Forum mondial des partenaires a été créé en 2003 pour encourager la réalisation des engagements de la communauté internationale en faveur des enfants touchés par le VIH/ sida.
Ces mesures correspondent à la Déclaration d’engagement sur le VIH/sida, faite en 2001 par l’Assemblée générale, et aux Objectifs du Millénaire pour le développement.
En octobre 2005, l’UNICEF, l’ONUSIDA et d’autres partenaires ont lancé la campagne « Unissons-nous pour les enfants, contre le sida » qui demande une intervention plus vigoureuse pour réaliser ces objectifs.

Soutenir nos actions