Mozambique : situation des enfants suite à l'attaque de Palma

Publié le 30 mars 2021

Déclaration de la directrice générale d'UNICEF Henrietta Fore sur la situation des enfants suite à l'attaque de Palma, au Mozambique.

New York, le 29 mars 2021 – « Nous ne connaissons pas encore tout l'impact que l'attaque meurtrière de militants à Palma, au nord du Mozambique, a eu sur les enfants, mais nous craignons qu'il ne soit terrible.

Palma accueillait déjà bien plus de 35 000 personnes déplacées de force d'autres régions de la province en raison d'attaques précédentes. La moitié d'entre elles sont des enfants. Le district a été coupé de la route en raison de l'insécurité au cours des derniers mois, avec un minimum de fournitures et d'assistance fournies par voie aérienne et maritime. Jusqu'à ce que de faibles quantités de nourriture et d'autres fournitures commencent à arriver récemment, une grande partie du district, au-delà de la capitale provinciale, était pratiquement inaccessible aux travailleurs humanitaires qui s'efforcent de fournir une assistance. À ce jour, les trois établissements de santé encore fonctionnels ne sont plus opérationnels et l'hôpital principal a été détruit.

Ce qui arrive aux enfants de Palma est catastrophique. Les enfants de toute la province de Cabo Delgado doivent être protégés et bénéficier d'une assistance vitale - en particulier les 350 000 enfants qui ont été déplacés par le conflit armé.

UNICEF va continuer à travailler avec ses partenaires pour répondre aux besoins urgents des enfants.

UNICEF appelle toutes les parties à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garder les enfants hors de danger, pour protéger les travailleurs humanitaires et pour permettre un accès rapide, sans entrave et durable aux civils qui ont besoin d'aide.