Myung-Whun Chung : « La musique avec les enfants, c’est toujours magique »

Publié le 20 mars 2012 | Modifié le 19 janvier 2016

Directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Radio France depuis 2000, Myung-Whun Chung a à cœur de lier les enfants à la musique. Ambassadeur de l’Unicef France depuis 2007 et de l’Unicef International depuis 2008, c’est avec une grande sincérité qu’il donne régulièrement des concerts au profit de notre organisation, comme le 16 mars dernier, Salle Pleyel à Paris.

 

 

Vendredi 16 mars, rue du Faubourg Saint-Honoré, 19h. Les alentours de la Salle Pleyel, qui affiche complet, fourmillent de monde, l’excitation monte… une scène tout à fait ordinaire d’habitude. Sauf que, cette fois-ci, c’est un concert au bénéfice de l’Unicef et qu’une centaine d’enfants venus de différents conservatoires d’Ile-de-France participent, sous la direction du Maestro Chung. Au programme : Debussy, Ravel, et surtout, l’Oiseau de Feu de Stravinsky, où les concertistes en herbe, placés en arrière scène, jouent le final avec l’Orchestre.

« La musique, c’est d’abord le partage »

 

Peu importe la différence d’âge, peu importe le manque d’expérience de la scène, la musique réunit tout le monde autour d’elle. « La musique avec les enfants, c’est toujours magique, c’est un miracle,  s’est émerveillé le Maestro après le concert. L’Oiseau de Feu de Stravinsky, c’est une œuvre très dure, mais ils étaient tellement préparés, tellement concentrés…c’était magnifique. »

Quand on demande au Maestro pourquoi il a choisi de s’engager aux côtés de l’Unicef, la réponse est simple. « Pour nous, les musiciens, la seule chose qui compte, c’est de faire de la musique et de rendre les gens heureux grâce à elle, affirme t-il. Un monde sans musique c’est inimaginable. »

La musique, plus forte que la politique

 

Deux jours avant le concert donné au bénéfice de l’Unicef, le Maestro a relevé un défi de taille : faire venir un orchestre national de la République Démocratique de Corée pour un concert avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par lui, Chung, Sud-Coréen. « La musique permet de partager, de communiquer purement, spirituellement, explique t-il, la Corée dans son ensemble, c’est un pays, une famille séparée par la politique, mais la musique peut les réunir. » Enfin, le Maestro confie que s’il avait une chose à accomplir dans a carrière musicale, ce serait de réunir les enfants de la Corée du Nord à ceux de la Corée du Sud. « J’aimerais lier les enfants de la Corée du Nord à des projets musicaux, car chez les Coréens, la musique a une importance particulière. »

Myung-Whun Chung : « La musique avec les enfants, c’est toujours magique »

À lire aussi :

Myung-Whun Chung sur le terrain avec l’UNICEF

Découvrez tous les Ambassadeurs de l’UNICEF France !

Retrouvez le site de l'Orchestre Philharmonique dédié aux jeunes en cliquant ici.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions