Nouveau tremblement de terre au Népal !

Publié le 12 mai 2015 | Modifié le 31 août 2015

Moins de 3 semaines après le terrible tremblement de terre, un nouveau séisme de forte magnitude a ébranlé le Népal ce mardi 12 mai. Déjà 1,7 million d’enfants avaient besoin d’aide d’urgence, la situation risque de s’aggraver. Nos équipes sont déjà présentes et mobilisées sur place pour évaluer la situation des enfants népalais afin d’y répondre au plus vite.

Les enfants et les familles sont déjà fortement affectés et traumatisés par le premier séisme du 25 avril, cette nouvelle tragédie les plonge encore un peu plus en position de vulnérabilité.
L’UNICEF a besoin de vous pour continuer à porter assistance aux enfants népalais et leur apporter protection et soutien dans cette situation de précarité extrême.
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences !
 
 
Voici 3 témoignages que nous venons de recevoir :

Indira Shankar, 33 ans, mère de famille et survivante de ce nouveau séisme :

« C’était un très grand choc quand les secousses ont commencé. J’étais si terrifiée pour mon enfant. J’en ai encore des palpitations au cœur.
Lors du premier séisme, ma maison a été totalement détruite. Ma nouvelle chambre à Katmandou est endommagée à son tour.
Je ne sais même pas où nous allons pouvoir habiter ce soir. Où allons-nous dormir avec mon enfant ?
Devrons-nous dormir dehors ? J’ai peur ».
 

Rose Foley, responsable des communications d'urgence à l'UNICEF :

« Nous avons plongé sous les tables dans le bâtiment de l'UNICEF pendant qu’il était secoué de gauche à droite. On avait l’impression que la secousse ne s’arrêterait jamais.
 
Nous sommes sortis le plus rapidement possible pour nous mettre en sécurité. Assis à l'air libre, nous avions l’impression d’être dans un bateau sur une mer agitée au fil des répliques. Nous pensons aux enfants du Népal qui ont déjà vécu tellement de choses. Nous sommes très préoccupés par l'impact que ce nouveau séisme pourrait avoir sur les enfants qui sont déjà très vulnérables. 1,7 million d'entre eux ont un besoin urgent d’aide humanitaire depuis le tremblement de terre du 25 avril dernier. Ils ont besoin d’eau potable, d’abris et d’assainissement.
 
L’UNICEF travaille en permanence pour venir en aide aux enfants depuis le premier séisme, grâce à des tentes, de l'eau potable, des kits d'hygiène, du matériel médical et un soutien psychosocial pour aider les enfants à se remettre de ce drame. Nous avons des équipes sur le terrain dans tous les districts touchés.
 
Notre objectif est maintenant de savoir comment les enfants sont affectés par ce nouveau tremblement de terre, à la fois matériellement et psychologiquement. L’UNICEF fera tout son possible pour maintenir les enfants dans un environnement protecteur. »
 

Kent Page, conseiller stratégique en communication à l'UNICEF :

« J'étais avec une équipe vidéo quelques minutes avant la secousse, en train de filmer les évaluations des dégats sur les écoles, illustrer la rentrée des classes prévue le 15 mai. Nous étions à l'intérieur lorsque le séisme a frappé, nous avons eu très peur...
 
Nous avons tous couru dehors en pensant que le bâtiment allait s'effondrer mais il a continué à trembler puis ça s'est arrêté. Nous sommes tous sains et saufs. L'équipe vidéo a continué à filmer et j'ai pu faire 2 interviews juste après. La catastrophe n'est pas encore terminée et nous vous remercions tous pour votre soutien aux enfants du Népal. »
 
 
Suivez notre fil Twitter pour connaître l'évolution de la situation.
 
Pour en savoir plus :
Népal : la prise en charge des enfants traumatisés
Au Népal, les familles restent dignes malgré l’état de choc

Soutenir nos actions

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF