Ouragan Dorian : Unicef envoie près d’1,5 tonne de fournitures d’urgence

Publié le 09 septembre 2019

UNICEF a annoncé aujourd'hui l'arrivée à Nassau d'un avion transportant près de 1,5 tonne de fournitures d'urgence qui permettra à plus de 9 500 enfants et familles touchés par la tempête d'avoir accès à l'eau potable.

Nassau/Panama/Paris/New York, le 7 septembre 2018 - Ce premier envoi d'aide humanitaire d'UNICEF a été acheminé par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et comprend plus de 400 000 comprimés de purification d'eau, plusieurs réservoirs de 5 000 litres pour au moins 2 000 personnes et 1 000 bidons, avec des plans de déploiement pour que ces fournitures soient distribués aux communautés affectées dans les prochains jours.

On estime que 18 000 enfants des régions d'Abaco et de Grand Bahama aux Bahamas sont exposés aux conséquences de l'ouragan Dorian, dont beaucoup ont un besoin d'une aide humanitaire d'urgence, a déclaré aujourd'hui UNICEF. Ces estimations sont basées sur les premiers chiffres de l'Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe (CEDMA).

Vendredi dernier, UNICEF aux Bahamas a pu accéder à Abaco, la zone la plus durement touchée par l'ouragan Dorian. L'équipe sur le terrain a été témoin de dévastations et de destructions généralisées. À Marsh Harbour et dans les environs, des écoles et des hôpitaux sont détruits, des maisons et des routes se sont effondrées et des voitures et des bateaux sont suspendus dans les arbres.

L'accès à l'eau, une urgence absolue

« Les enfants et leurs familles qui ont survécu à l'ouragan ont perdu leur maison, leurs moyens d'existence, leur famille, et il leur reste peu d'eau et de nourriture », témoigne Youssouf Abdel-Jelil, directeur régional adjoint d'UNICEF pour l'Amérique latine et les Caraïbes. « Le temps presse pour qu'ils reçoivent de l'aide humanitaire. Près de cinq jours après le passage de l'ouragan, l'eau potable est aujourd'hui l'élément le plus urgent et le plus précieux pour sauver des vies, surtout pour les mères et les enfants. »

La reconnaissance aérienne et les évaluations préliminaires indiquent que les inondations pourraient avoir compromis les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement à Abaco et dans les régions de Grand Bahama. Le manque d'eau potable et d'assainissement expose les enfants et les familles au risque de contracter des maladies d'origine hydrique.

« L'ampleur des destructions sur le terrain est encore en cours d'évaluation, mais les premières évaluations indiquent que dans certaines parties d'Abaco, les routes, les ports et autres installations de transport ont été partiellement ou totalement détruits. Les infrastructures endommagées rendent l'acheminement de l'aide humanitaire extrêmement difficile. Les familles les plus vulnérables, en particulier les enfants, sont probablement les plus difficiles à atteindre », a-t-il ajouté.

Au lendemain de l'ouragan Dorian, une équipe d'UNICEF a été rapidement déployée aux Bahamas. Aujourd'hui, une mission d'évaluation rapide conjointe des Nations unies a eu lieu dans la zone la plus touchée par l'ouragan d'Abaco, Marsh Harbour, pour évaluer l'accès aux services essentiels tels que la santé, l'éducation et les abris.

UNICEF collabore avec le Gouvernement pour lancer le plus rapidement possible la distribution de fournitures de première nécessité aux familles, en collaboration avec les organismes des Nations Unies et d'autres partenaires humanitaires tels que la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

UNICEF s'efforce de mobiliser d'urgence 4 millions de dollars pour intensifier son action humanitaire et répondre aux besoins les plus immédiats des enfants et des familles aux Bahamas, notamment l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, la nutrition, le soutien psychosocial et les activités d'éducation non formelle.

 

Soutenir nos actions