Pakistan : déclaration d'Anthony Lake

Publié le 23 août 2010 | Modifié le 31 août 2015

Face à l'urgence qui frappe le Pakistan, Anthony Lake a insisté vendredi sur le manque de fonds qui ralentit sérieusement les actions de l'Unicef sur le terrain.

 

New York 20 août 2010 - « Des mères qui fuient des habitations inondées avec rien d'autre que leurs bébés agrippés à leur dos; des personnes qui font des gestes pour demander de l'aide du haut de maisons et de cabanes tandis que, autour d'eux, les eaux montent; des enfants terriblement assoiffés buvant à partir de sources d'eau contaminées. La tragédie humanitaire du Pakistan a atteint des proportions tragiques. Mais de graves déficits de financement sont en train de limiter notre capacité à sauver les vies alors que la crise empire.

15,4 millions de personnes ont été touchées par les inondations

A moins que le monde ne réagisse immédiatement, de plus en plus d'enfants, parmi les 3,5 millions qui sont touchés par les inondations, seront exposés au risque de contracter des maladies d'origine hydrique comme la dysenterie, la diarrhée et le choléra.

Avec ses partenaires, l'UNICEF procure actuellement de l'eau potable à environ 1,5 million de personnes par jour et retrouve les familles d’enfants qui s’étaient perdus dans la panique. Nous collaborons aussi avec l'OMS afin de prévenir les menaces sérieuses pour la santé en vaccinant des milliers d'enfants dans des centres et des camps. Enfin, nous collaborons avec le PAM pour distribuer des compléments alimentaires à haute valeur énergétique aux enfants de moins de cinq ans.  

La nécessité d'une aide grandement accrue ne saurait être plus urgente
. Une fois que les besoins les plus importants seront comblés, une aide significative et durable permettra de reconstruire les écoles, de remettre en état les infrastructures et de rétablir les mesures de protection de l'enfance. Mais tout d'abord, nous devons sauver les vies. 

L'UNICEF en appelle de toute urgence à l'ensemble des donateurs internationaux pour nous aider à protéger les enfants du Pakistan et à apporter la garantie que les inondations qui ont détruit leurs foyers ne détruiront également pas leur avenir. »

Soutenir nos actions