Philippines : l’aide atteint les enfants, les besoins sont revus à la hausse

Publié le 16 novembre 2013 | Modifié le 14 janvier 2016

Les chiffres continuent d’augmenter à mesure que les évaluations des besoins humanitaires progressent aux Philippines… Ce sont désormais 12,9 millions de personnes qui sont affectées par les conséquences du typhon Haiyan, dont 5,4 millions d’enfants. L’UNICEF poursuit ses actions sur place tandis que l’appel de fonds est révisé à la hausse. Le point sur l’avancement des actions concrètes et sur les besoins financiers.

Le matériel de secours de première nécessité massivement acheminé par l’UNICEF aux Philippines est en cours de déploiement dans les zones de Tacloban, Ormac et Roxas, gravement affectées par le typhon.  
« Les services d’approvisionnement en eau ont été partiellement restaurés dans la ville de Tacloban grâce au carburant, aux générateurs, aux pièces et matériel de rechange amenés sur place », a expliqué Ted Chaiban, Directeur des opérations d'urgences de l’UNICEF lors d’un briefing à l’ONU. « Cela permet de fournir de l’eau potable à près de 200 000 personnes ».  
 

L’hygiène, une question de survie

 
Ces trois derniers jours, en plus de l'avion cargo parti dès dimanche de sa base logistique de Copenhague, l’UNICEF a pu acheminer par voie aérienne des kits d’hygiène pour venir en aide à 18 000 personnes à Tacloban. Chaque kit contient des produits de nettoyage, du savon, des bouteilles d’eau, du dentifrice, des brosses à dents et serviettes hygiéniques. 
 
L’UNICEF a aussi acheminé jusqu'à Tacloban, par camion, du matériel pour assurer l'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hygiène. Le chargement d’une valeur de plus de 100 000 euros comprend des comprimés de purification d’eau, des réservoirs d’eau pour fournir quotidiennement de l’eau potable à 45 000 personnes. Il comprend aussi des latrines (essentielles pour limiter les risques de contamination de l'eau) et des kits d’hygiène pour 15 000 personnes supplémentaires.  

 
Sur le pont jour et nuit

 
Depuis ses entrepôts à Manille, l’UNICEF a envoyé
des fournitures similaires dans la ville de Roxas dont des réservoirs d’eau pour 19 000 personnes, des comprimés de purifications d’eau et le matériel nécessaire pour la mise en place de latrines pour 8 500 personnes.  
 
« Nous faisons notre maximum aussi rapidement que possible », selon M. Hozumi « une aide humanitaire additionnelle arrivera dans les tout prochains jours, coordonnée par nos équipes qui travaillent jour et nuit pour répondre aux besoins ».  
Des tentes, des kits médicaux pour prévenir et soigner les diarrhées, des kits d’hygiène d’urgence pour 90 000 personnes et des bâches arriveront à Tacloban dans les prochains jours.  
 

Anticiper l’après : protection et éducation

 
La priorité de l’UNICEF sur le terrain est de rétablir les systèmes sanitaires et l’accès à l’eau potable sévèrement endommagés dans les zones les plus affectées. L'UNICEF travaille aussi pour permettre la protection et un retour à l'apprentissage des enfants à travers la livraison de tentes, des kits de développement de la petite enfance, des sacs d’école pour les élèves et du matériel pour les professeurs.  
 
Pour déployer son assistance au plus près des besoins, l’UNICEF met en place des bases opérationnelles, avec ses équipes techniques et logistiques déjà sur place, dans les villes de Cebu, Roxas, Tacloban et Ormo.  
 
Face à l'ampleur de la catastrophe, l'UNICEF continue de faire appel à la générosité de ses donateurs.

Appel de fonds

 L’appel de fonds UNICEF, initialement de 25 millions d’euros, a été révisé le 15 novembre à hauteur de 45,5 millions d’euros.

Soutenir nos actions