Plus que jamais, vacciner contre la Covid-19 partout dans le monde

Publié le 13 septembre 2021

A l’heure où le dispositif COVAX* connait une perte de vitesse, il est plus qu’important de rappeler que la pandémie sera enrayée lorsque tout le monde sera protégé. C’est dans ce contexte qu’Ann Avril, Directrice générale adjointe d’UNICEF France, répond à trois questions sur cette opération d’ampleur historique.

Où en est le dispositif COVAX ?

Ann Avril : "A l’échelle mondiale, à date, COVAX a permis la distribution de 261 millions de doses au sein de 141 pays. COVAX accuse un retard par rapport aux objectifs préalablement fixés, notamment face à l’objectif ambitieux d’atteindre 2 milliards de doses d’ici la fin de l’année 2021. Le manque de doses disponibles, pouvant être dû au protectionnisme des gouvernements qui font le choix de garder leur surplus de doses, ou à l’apparition de nouvelles vagues de contamination – ce qui a poussé l’Inde par exemple à ralentir ses cadences de production, expliquent en partie ce retard.

En parallèle, nous avons collecté 257,2 millions de dollars collectés auprès des entreprises et des donateurs dans le monde pour soutenir les actions d’UNICEF dans le dispositif COVAX. En ce qui concerne la France, au-delà de dons financiers, certains partenaires privés soutiennent l’initiative COVAX par des dons en nature, tels que la fourniture de masques ou de kits de test de dépistage. On estime une équivalence chiffrée à hauteur de 10 millions d’euros collectés."

On entend que COVAX rencontre des obstacles, pourquoi ? A quelles difficultés est confronté le dispositif ?

A.A :"Si les objectifs fixés ne sont pas encore atteints, il faut rappeler que vacciner 30 % de la population concernée par le dispositif COVAX est un défi humanitaire très ambitieux. Il nécessite l’engagement et la mobilisation de tous les acteurs publics/privés, ainsi que la solidarité de toutes les populations.

COVAX a permis à de nombreux pays de recevoir des doses qu’ils n’auraient pas pu obtenir sans l’aide du dispositif. COVAX mène à bien la mission pour laquelle il a été créé malgré les difficultés rencontrées. C’est la seule solution pour sortir de la pandémie, car il s’agit du seul dispositif dont le but est d’assurer que chacun, partout, ait accès aux vaccins contre la COVID-19, le plus rapidement possible.
 
L’arrivée de nouveaux variants, comme le variant Delta, et la propagation du virus ont pour conséquences de freiner le partage de doses par les gouvernements, qui gardent leur surplus de doses de vaccins au lieu de contribuer à les distribuer équitablement dans le monde. Pourtant, il est primordial de faire en sorte que tous les groupes prioritaires, au niveau mondial, tels que les personnels de santé, de l’éducation ou encore les personnes fragiles, aient accès aux vaccins avant de favoriser les troisièmes doses dans les pays développés, où la vaccination est déjà très avancée.

C’est pourquoi UNICEF interpelle et encourage les gouvernements pour les inciter au partage de doses via COVAX le plus vite possible. Plus on attend et plus le risque de voir apparaitre de nouveaux variants augmente. Temporiser, c’est mettre en danger les enfants et les familles les plus vulnérables."

Comment fonctionne le dispositif ? Quel est le rôle d’UNICEF dans l’opération ?

A.A : "COVAX est dirigé conjointement par Gavi, la Vaccine Alliance, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et l'Organisation mondiale de la Santé. UNICEF, en tant que premier fournisseur de vaccins au monde, mobilise ses compétences reconnues pour acheminer et distribuer les vaccins dans toutes les régions du monde. Elle accompagne aussi les pays dans la logistique et l’établissement de leurs chaînes du froid, dans la formation des personnels de santé, etc. Notre approche est multilatérale.

Il est important de rappeler qu’UNICEF participe à protéger près de la moitié des enfants de la planète contre les maladies évitables chaque année. Au-delà  de notre rôle central dans le cadre de COVAX, nous continuons de mener nos activités essentielles pour les enfants – dont la vaccination de routine. Malheureusement, ces actions, primordiales pour la survie et le développement de chaque enfant, sont mises à mal par la COVID-19 et l’accès encore trop inégal aux vaccins. C’est pourquoi nous devons continuer à tout faire pour que les vaccins soient accessibles partout, de manière juste et équitable, le plus vite possible. Et pour cela, nous avons besoin de soutien. Nous serons en sécurité, lorsque nous serons tous vaccinés.

Aujourd’hui, plus que jamais, UNICEF a besoin de vous pour soutenir ce dispositif historique. Faites un don pour veiller à ce que chacun soit protégé : unicef.fr/dose.

 

*COVAX : Covid-19 Vaccines Global Access