Pneumonie : 5 millions d’enfants sauvés ?

Publié le 02 novembre 2009 | Modifié le 28 décembre 2015

Plus de cinq millions d’enfants pourront être sauvés au cours des six prochaines années si un plan global de lutte contre la pneumonie est adopté dans le monde entier, selon l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« La pneumonie est la principale cause de décès chez les moins de cinq ans, elle tue plus de 4 000 enfants par jour, souligne Ann M. Veneman, directrice générale de l’UNICEF. Des interventions efficaces destinées à réduire la mortalité qu’entraîne cette maladie doivent être utilisées plus largement et mises à la disposition des enfants à risque. » Le « Plan d’action mondial pour prévenir et combattre la pneumonie» (GAPP) est lancé conjointement par l’UNICEF et l’OMS à l’occasion du Sommet mondial de la pneumonie à New York.

Pour le docteur Margaret Chan, directrice générale de l’OMS, «ce plan d’action offre une stratégie pour prévenir et combattre la pneumonie, qui tue plus d’enfants aujourd’hui que toute autre maladie. Nous savons que cette stratégie sera efficace, et si on l’applique dans tous les pays où la maladie est prévalente, nous serons en mesure d’empêcher des millions de décès. »
 
39 milliards de dollars d'ici 2015

Ce Plan d’action mondial recommande un certain nombre de mesures, définit des objectifs et cibles spécifiques. Il donne également une estimation des coûts et du nombre de vies qui seront sauvées. Le coût de la mise en œuvre de ce nouveau plan dans les 68 pays à prévalence élevée est estimé à 39 milliards de dollars d’ici à 2015.

Le plan vise à améliorer la sensibilisation à la pneumonie en tant que cause majeure de décès chez les enfants. L’Unicef et l’OMS cherchent des appuis auprès des décideurs politiques nationaux, des agences donatrices et de la société civile pour procéder à sa mise en œuvre immédiate.

 

Lire l'intégralité du Plan d'action mondial pour prévenir et combattre la pneumonie (en anglais).
 

En savoir plus

Le Plan d’action mondiale contre la pneumonie en quelques points :

•      Protéger chaque enfant en procurant un environnement où le risque de pneumonie est faible. La promotion de pratiques saines, comme l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de la vie, une alimentation adéquate et le lavage des mains, jouera un rôle important à cet égard.

•      Empêcher les enfants de contracter une pneumonie en améliorant la couverture de vaccins pertinents, comme le vaccin contre la rougeole et le vaccin pneumococcique conjugué.

•      Traiter les enfants qui tombent malades en leur donnant des antibiotiques et des soins adéquats.

 
Les décès dus à la pneumonie infantile sont étroitement liés à la malnutrition, la pauvreté et un accès inadéquat aux soins de santé. Les deux recommandations clés de la stratégie concernent le renforcement des systèmes de santé et l’amélioration de l’accès aux soins en donnant davantage de moyens aux agents de santé.

Soutenir nos actions