Pour une politique en faveur des enfants en situation de handicap

Publié le 07 février 2012 | Modifié le 31 mai 2016

Engagement 05

L’UNICEF France réclame la mise à disposition de moyens pour l’accompagnement des enfants en situation de handicap. La formation du personnel en milieu scolaire
ou en structure d’accueil reste la pierre angulaire pour une insertion réussie. En parallèle l’UNICEF France milite pour qu’une palette large de réponses soit offerte aux enfants concernés et à leurs parents, en matière d’insertion, d’accompagnement et d’accès aux soins.

 

Constat en France :

5 000 enfants handicapés mentaux (dans le réseau UNAP EI) sont sans aucune solution d’intégration dans un établissement.

Rentrée 2011 : 5 000 élèves en situation de handicap attendent leurs auxiliaires de vie scolaire pour faire leur rentrée.

De sérieuses disparités départementales perdurent.

Un manque de coordination des politiques publiques en matière de handicap.

 

L'UNICEF France demande :
 

1 / La réelle mise en application de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Cela nécessite une allocation de moyens à la hauteur, le recrutement d’auxiliaires de scolarité ainsi qu’une coordination des politiques publiques pour pallier les disparités départementales persistantes.

2 / L’accès, dès le plus jeune âge, des enfants en situation de handicap aux lieux de socialisation : crèches, haltesgarderies, ludothèques, écoles maternelles, centres de
loisirs, etc.

3 / Rendre effectifs la scolarisation dès la maternelle lorsque l’école répond aux besoins de l’enfant en situation de handicap, ainsi que son accompagnement lorsqu’il est
nécessaire.

4 / Une capacité des établissements spécialisés à la hauteur des besoins, conjuguée à la possibilité de mettre en place des réponses alternatives, combinant l’intégration à l’école et l’accueil en établissement médico-social.

 

 

 

 

Ce que dit la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) :

Article 23 (Synthèse)
« L’enfant handicapé a le droit de bénéficier de soins spéciaux ainsi que d’une éducation et d’une formation appropriées pour lui permettre de mener une vie pleine et décente, dans la dignité, et pour parvenir au degré d’autonomie et d’intégration sociale le plus élevé possible. »

 

Aide à l’enfance /<br />
Unicef

 

Soutenir nos actions