Prendre en charge médicalement les survivantes de viols et de tortures sexuelles

Publié le 11 juin 2008 | Modifié le 31 mars 2016

Pour atteindre les victimes les plus vulnérables, c’est tout un réseau d’hôpitaux, de centres de santé, de maisons de transit communautaires que l’Unicef soutient afin que les cas les plus graves puissent être aiguillés vers les structures spécialisées et les autres cas puissent être pris en charge localement.

Matériels, formations, médicaments, PEP Kits, frais d’hospitalisation… l’Unicef fournit une aide à large spectre afin d’assurer une réponse rapide aux patients.

Mais l’Unicef et ses partenaires ont aussi développé des "cliniques mobiles" qui permettent aux équipes soignantes de soigner, sur place, les victimes les plus isolées. « Nous avons commencé à 60 km, aujourd’hui on est à 300 km et l’année prochaine à 500 km. Plus nous avançons, plus on touche les gens qui ont besoin de nos services, nous explique Chiza, coordinateur du programme HEAL Africa au Nord Kivu. C’est aussi pour nous une occasion de former les infirmiers locaux, de fournir du matériel aux centres de santé et surtout de faire passer des messages ».

Soutenir nos actions