Qui sommes-nous, et comment agir à nos côtés ?

Les enfants sont le présent et l’avenir du monde. Ils ont besoin d’être protégés, de voir leurs droits respectés, et ils méritent que l’on construise, pour et avec eux, un monde meilleur pour demain. L’UNICEF met tout en œuvre pour que chacun d’entre eux puisse vivre, grandir et s’épanouir.

Qu’est-ce que l’UNICEF ?

L’UNICEF - pour United Nations International Children's Emergency Fund, soit Fonds des Nations unies pour l’enfance - est une agence des Nations unies, créée en 1946, dont le siège est à New York, aux États-Unis. Elle est chargée, dans le monde entier, de défendre les droits des enfants, de répondre à leurs besoins essentiels et de favoriser leur plein épanouissement.

La priorité est donnée aux enfants les plus vulnérables, notamment victimes de la guerre, de catastrophes naturelles, de la pauvreté extrême et de toute forme de violence ou d’exploitation dans les pays les plus démunis. Elle intervient également en cas d’urgence en coordination avec les organismes des Nations unies, les principales organisations humanitaires, et les gouvernements nationaux.

Pour appuyer son action au service des enfants en difficulté, l’UNICEF accrédite des comités nationaux dans les pays industrialisés. Des accords de coopération régissent les relations entre l’UNICEF et ces comités. L’UNICEF France, dont le siège est à Paris, est l’un de ces comités. Il s’agit d’une association de loi 1901, fondée en 1964 sur accord d’accréditation. Elle a été reconnue d’utilité publique par décret du 2 décembre 1970.

Les cinq missions de l’UNICEF France

  1. Assurer en France la représentation de l'UNICEF auprès des pouvoirs publics, des milieux politiques, économiques, syndicaux, professionnels et culturels, des organisations non gouvernementales, des associations et fondations, des collectivités locales, des médias et, d'une manière générale, de l'opinion publique.
  1. Promouvoir les actions de coopération et d'entraide en faveur de l'enfance organisées par l’UNICEF et veiller à l’application de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE).
  1. Contribuer, par la collecte de fonds, à l'accroissement des ressources de l'UNICEF en vue de renforcer son intervention permanente ou d'urgence dans le monde.
  1. Entreprendre des actions d'information et d'éducation visant le développement et la protection de l'enfant dans le cadre de l'application de la CIDE.
  1. Prendre part, par des propositions et actions appropriées, à la formulation de politiques publiques nationales et locales en faveur de l'enfance.

L’association a le pouvoir d’ester en justice en demande et en défense, et en particulier a le droit de se porter partie civile chaque fois qu’elle le jugera utile.

Plusieurs textes internes régissent le fonctionnement d’UNICEF France. L’association s’est dotée de statuts, d’un règlement intérieur et d’une charte éthique. L’UNICEF France est également tenue de respecter certains principes de gouvernance et de déontologie en raison de son accréditation par l'UNICEF et de son agrément au Comité de la charte et du don en confiance. L’association s’est en outre dotée d’un Comité d’audit, de gouvernance et d’éthique, organe garant du respect de la charte éthique.

Nos domaines d’intervention :

Santé : vaccination, prévention et soins de la mère et du bébé, lutte contre le paludisme…

VIH/Sida : prévention de la transmission de la mère à l’enfant, soins pédiatriques, adolescents…

Eau, hygiène et assainissement : accès à l’eau potable, lavage des mains, toilettes…

Nutrition : lutte contre la malnutrition et les carences, allaitement maternel…

Education/Egalité : éducation de base et de qualité, égalité filles-garçons…

Protection : enfants soldats, travail forcé, mariage précoce, violences sexuelles, maltraitance…

Inclusion sociale : lutte contre la discrimination, inclusion des enfants handicapés…

Urgences : interventions lors de conflits, catastrophes naturelles, épidémies…

Obtenir des résultats concrets

Ces actions, menées grâce au soutien de nos donateurs et partenaires, ont déjà permis de grandes avancées. Depuis l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant il y a plus de 25 ans :

  • La mortalité des nouveau-nés a baissé de plus d’un tiers
  • Le nombre de femmes mourant pendant la grossesse ou l’accouchement a baissé de 45%
  • Un tiers de l’humanité en plus a accès à une source sûre d’eau potable
  • Jamais dans le monde autant de filles n’ont été scolarisées

Les défis sont encore immenses tant les atteintes aux droits de l’enfant restent nombreuses, mais ces exemples montrent que des progrès majeurs sont possibles moyennant une mobilisation et un engagement forts de la part des Etats et de la société civile. 

Sans vous, rien n’est possible

Parce que chacun d’entre nous est responsable à son niveau du respect des droits de l’enfant,

Parce que notre engagement est POUR les enfants, mais aussi AVEC eux,

Parce qu’ensemble, nous atteignons davantage d’enfants, sensibilisons davantage de publics, et obtenons de meilleurs résultats,

Parce que nos actions sont financées par des contributions volontaires…

Pour toutes ces raisons, nous nous entourons de nombreux soutiens ; pour la France seule nous pouvons compter sur environ :

500 000 donateurs, dont près de la moitié nous apportant leur soutien chaque mois

300 000 acheteurs de nos célèbres cartes de vœux et cadeaux solidaires

5 500 bénévoles qui agissent chaque jour sur le territoire français

3 493 adhérents qui soutiennent notre association

2 873 jeunes, du collège à l’enseignement supérieur

254 collectivités territoriales engagées dans le programme « Ville amie des enfants »

150 entreprises, ainsi que de nombreux autres partenaires (fondations, associations, fédérations sportives, médias…)

84 experts et personnalités qui mettent leurs compétences et leur notoriété au service des enfants

200 bienfaiteurs qui ont fait le choix en 2014 de léguer leurs biens aux enfants du monde

Et de nombreux acteurs de l’éducation et les enfants avec lesquels ils travaillent.

Rejoignez-les, rejoignez-nous, pour ensemble continuer à faire avancer les droits de l’enfant !