RCA : l’accord de paix donne de l’espoir à des millions d’enfants

Publié le 18 février 2019

Déclaration de la directrice générale de l'UNICEF, Henrietta Fore

Bangui/New York/Paris, le 18 février 2019 - « L’accord de paix signé par le gouvernement de la République centrafricaine et les autres parties au conflit est une étape positive vers une paix durable et l’espoir d’un avenir meilleur pour les enfants du pays.

Nous nous félicitons particulièrement des engagements pris en faveur de la protection des droits de l’enfant et de la fin des violations graves contre les enfants, mais ces engagements ne suffisent pas. Il est temps d'agir.
 
Pendant trop longtemps, la violence, l’instabilité et le sous-développement chronique ont dévasté la vie des enfants en République centrafricaine. Les deux tiers des enfants ont besoin d'une aide humanitaire, un sur quatre est déplacé ou réfugié, et des millions d'autres sont déscolarisés, mal nourris et exposés à la maladie, à la maltraitance et à l'exploitation.

Il est temps d'agir

Des mesures concrètes peuvent aider à traduire l'accord de paix en actions concrètes pour les enfants :

  • Toutes les parties au conflit devraient prendre des mesures pour libérer tous les enfants associés aux groupes armés ;
  • Le système judiciaire devrait traiter en priorité les enfants arrêtés ou détenus en raison de leur association avec des groupes armés, comme des enfants et des victimes, et devrait veiller à ce que leurs droits soient respectés ;
  • Le Gouvernement devrait accélérer l’adoption du Code de protection de l’enfance et aligner le système de justice pour mineurs du pays sur les normes internationales.

L’UNICEF est prêt à appuyer les efforts nationaux visant à aider les enfants touchés par le conflit et espère que cet accord constituera une étape fondamentale sur la voie d’une paix durable pour les enfants du pays. »

Ressources multimedia

Des photos et vidéos sont disponibles ici

Soutenir nos actions