Rétrospective 2021 : 12 événements qui ont marqué l’année

Publié le 20 janvier 2022

A travers cette rétrospective, nous retraçons les événements majeurs qui ont affecté le quotidien des enfants en 2021 et ce, partout dans le monde :

1. Le cyclone Eloïse au Mozambique

La tempête Eloise au Mozambique a détruit sur son passage une multitude de maisons et d'infrastructures vitales

Dès le début de l’année 2021, au mois de janvier, le Mozambique a été secoué par le cyclone Eloïse. Cette puissante tempête a ravagé des maisons, déplaçant des familles et a provoqué une grande insécurité alimentaire dans une région déjà fragilisée par le passage du cyclone Idai en 2019.
Face à cette urgence, l’UNICEF s’est rapidement mobilisé sur le terrain et a fourni du matériel de première nécessité (nourriture, produits d’hygiène, des bâches…) ainsi que des médicaments à près de 20 000 personnes.  

2.    La malnutrition qui ravage le Yémen

Un enfant pris en charge dans l'unité de malnutrition de l'hôpital Al-Sadaqa à Aden, au Yémen, le 13 octobre 2021.

Pour de nombreux enfants yéménites, la vie est devenue un véritable enfer. En plus de la pandémie de la Covid-19, les violences sur le terrain et l’effondrement économique ont fait grandir les besoins de la population et ont fragilisé la situation des enfants. En février 2021, et avec l’appui de quatre autres agences des Nations unies, nous avons alerté sur le danger qui plane sur la vie de centaines de milliers d’enfants au Yémen qui souffrent de malnutrition aigüe sévère et l’urgence d’acheminer en urgence des traitements pour lutter contre ce fléau.

3.    Les dix ans de conflit en Syrie

Une jeune fille blessée lors d'une attaque contre une école de Maaret Mesrin est portée par ses parents à l'hôpital Maaret Mesrin de la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

Le mois de mars 2021 marque la dixième année consécutive de la guerre en Syrie. Une triste date qui nous rappelle que l’avenir de plusieurs générations reste aujourd’hui suspendu à un fil. Le conflit a eu des conséquences dévastatrices : des milliers de morts ainsi que des centaines de milliers de personnes, dont des enfants, qui souffrent d’un retard de croissance en raison de la malnutrition chronique. Nos équipes travaillent sur le terrain pour apporter des kits de nutrition d’urgence ainsi que des kits d’hygiène et permettre aux familles et aux enfants de faire face à ces conditions catastrophiques. 

4.    La crise au Nord de l’Ethiopie

Joseph Senesie, spécialiste de la nutrition et membre de l'équipe d'intervention d'urgence de l'UNICEF, effectue un dépistage de la malnutrition à Adikeh, à Wajirat, dans le sud du Tigré, en Éthiopie, le 19 juillet 2021.

Au cours du mois d’avril 2021, plus d'un million de personnes ont été déplacées en raison de violences accrues au Nord de l’Ethiopie, et plus particulièrement dans la région du Tigré. Des conflits ethniques ont resurgit dans le pays ce qui a conduit à des violences et d’importants dégâts des systèmes d’eau, des services d’alimentation et de santé. Pour pallier aux besoins sur place, l’UNICEF a fourni de l’eau, de la nourriture, des médicaments aux familles déplacées dans les camps.

5.    Les violences en Palestine et en Israël

Le 17 mai 2021, un enfant se tient devant sa maison détruite à Gaza.

L’escalade des violences entre Palestine et Israël en mai 2021 a eu des conséquences dévastatrices sur les enfants. À Gaza, des écoles et des établissements de santé ont été endommagés, des maisons et des bureaux ont été rasés, et de nombreuses familles ont été déplacées. En Israël, des écoles, des maisons et des bâtiments ont également été endommagés. A Gaza, l’UNICEF a acheminé des fournitures médicales pour assurer la continuité des services de santé mentale et le traitement des blessés.

6.    Une vague meurtrière de Covid-19 qui déferle en Asie du sud

Le 2 mai 2021, des patients souffrant de difficultés respiratoires reçoivent une assistance en oxygène dans un Gurdwara, dans l'État indien de l'Uttar Pradesh

En mai 2021, une flambée mortelle de cas de Covid-19 en Asie du sud, où vivent près de deux milliards de personnes, a mis à rude épreuve les établissements de santé et de soins intensifs de la région. Face à l’urgence, l’UNICEF a fourni des milliers de concentrateurs d’oxygène, des équipements médicaux ainsi que des tests de dépistage pour soutenir les autorités locales.

7.    Les enfants au bord de la famine à Madagascar

 Au centre de santé soutenu par UNICEF, dans le sud de Madagascar, un enfant prend un traitement pour lutter contre la malnutrition.

Le sud de Madagascar, où vivent 2,7 millions de personnes, connait une forte sécheresse, la plus grave depuis 1981, détruisant ainsi les plantations des habitants. La majorité de la région sont classés en urgence nutritionnelle avec 16,5% des enfants de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition aiguë.
Avec nos partenaires locaux, nous soutenons des centres de santé et fournissons des traitements à base d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour lutter contre la malnutrition.

8.    La crise au Soudan du sud

Le 22 septembre 2021, un enfant observe l'arrivée d'un convoi de l'UNICEF dans un camp de déplacés situé dans la ville de Malakal, au Sud-Soudan.

Dix ans après son indépendance en juillet 2021, le Soudan du Sud peine à se relever avec 8,3 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire d’urgence, dont près de 4,5 millions d'enfants. Sur place, les enfants sont confrontés à de nombreuses crises telles que les violences et conflits communautaires, les déplacements, les inondations et la Covid-19, ce qui les rend encore plus vulnérables. Depuis le début de l’année 2021, nos équipes ont intensifié leurs interventions liées à l’eau, l’hygiène, l’assainissement ainsi que la nutrition.

9.    La situation alarmante en Afghanistan

Amina, 18 mois, se remet d'une malnutrition aiguë sévère au centre de nutrition de l'hôpital régional de Herat, soutenu par l'UNICEF.

Depuis le début de l'année 2021, 24 millions de personnes en Afghanistan, dont 13 millions d'enfants, ont besoin d’une aide humanitaire urgente. L'Afghanistan était déjà l'un des endroits les plus dangereux au monde pour un enfant, mais avec l'escalade de la crise en août 2021, la situation est devenue encore plus alarmante. Sur place, 80% des services de santé et des soins en matière de malnutrition sont fournis par des établissements de santé soutenus par UNICEF. À ce jour, le travail des équipes UNICEF a permis d’apporter une aide humanitaire à 1,7 million de personnes.

10.    Le tremblement de terre en Haïti

Au mois d’août, Haïti a été frappé par un puissant séisme qui a dévasté des maisons, des écoles et des hôpitaux. Photo prise le 14 septembre 2021.

Au mois d’août, Haïti a été frappé par un puissant séisme qui a dévasté des maisons, des écoles et des hôpitaux. Même avant cette catastrophe, Haïti faisait déjà face à de multiples crises dont une instabilité politique, une violence accrue et une insécurité croissantes liées aux gangs, ainsi qu'une insécurité alimentaire et une malnutrition en hausse.
Avec l’appui de nos partenaires, l’UNICEF s’est rapidement mobilisé et a distribué de quoi permettre aux familles de s'abriter, des réservoirs d'eau ainsi que des kits d'hygiène contenant notamment des pastilles de traitement de l'eau et du savon.

11.    La pandémie de Covid-19 : une véritable crise de l’éducation

Le 15 septembre 2021, une vue de l'installation "No Time to Lose" d'UNICEF au siège des Nations unies à New York

La rentrée des classes au mois de septembre 2021 a été singulière en raison de nombreuses écoles fermées dans le monde. C’est dans ce contexte que l’UNICEF a alerté sur l’importance d’ouvrir les écoles et de favoriser la continuité de l’apprentissage. En effet, selon nos estimations publiées dans un rapport, les écoliers du monde ont perdu environ 1 800 milliards d'heures d'apprentissage depuis le début de la pandémie et les confinements qui ont suivi.

12.    Une recrudescence des besoins et des crises humanitaires dans le monde

Le personnel de l'UNICEF est sur le terrain pour venir en aide aux enfants. Photo prise le 21 décembre 2021, suite au passage du typhon Rai/Odette aux Philippines.

En décembre 2021, nous avons lancé un appel de fonds d’urgence de 9,4 milliards de dollars, l’appel le plus important jamais lancé, notamment en raison de l’escalade des conflits dans le monde. Cet appel vise à atteindre 177 millions d’enfants affectés par les crises humanitaires et à lutter contre la pandémie de Covid-19 dans le monde. L’appel pour l’Afghanistan comprend à lui seul 2 milliards de dollars afin de répondre aux besoins sur place.