Safer internet Day : redéfinir un monde plus sûr pour les enfants en ligne

Publié le 08 février 2021

Déclaration de la directrice générale d’UNICEF, Henrietta Fore, à l'occasion de la Journée pour un internet plus sûr

New York/Paris, le 9 février 2021 - « Dans l'ombre de la COVID-19, la vie de millions d'enfants et de jeunes s'est réduite à leur foyer et à leur écran. Pour beaucoup, être en ligne est rapidement devenu le seul moyen de jouer, de se socialiser et d'apprendre.

Si la technologie et les solutions numériques offrent des possibilités importantes pour que les enfants continuent d'apprendre, de se divertir et de se connecter, ces mêmes outils peuvent également accroître leur exposition à une myriade de risques. Même avant la pandémie, l'exploitation sexuelle en ligne, les contenus préjudiciables, la désinformation et la cyber intimidation menaçaient les droits, la sécurité et le bien-être mental des enfants.

Pour les enfants qui subissent déjà des agressions ou des violences - en ligne ou hors ligne - l'augmentation du temps d'écran peut avoir amplifié leur angoisse. Les fermetures d'écoles, l'éloignement physique, la diminution des services et la pression accrue sur les familles déjà vulnérables ont perturbé et réduit certaines mesures de protection qui leur étaient offertes.

Parallèlement, la santé physique et émotionnelle des enfants suscite de plus en plus d'inquiétudes, certaines données montrant que l'augmentation du temps passé en ligne entraîne une diminution des activités de plein air, une diminution de la qualité du sommeil, une augmentation des symptômes d'anxiété et des mauvaises habitudes alimentaires.

Les clés d'un monde plus sûr pour les enfants en ligne

Alors que la pandémie entre dans sa deuxième année, il ne fait aucun doute que l'internet et la technologie continueront à jouer un rôle important dans la vie de millions d'enfants. En cette journée pour un internet plus sûr, nous avons l'occasion de redéfinir un monde plus sûr pour les enfants en ligne, un monde qui donne la priorité à leur bien-être physique et mental et le protège. Voici comment :

  • En travaillant avec les gouvernements pour former les travailleurs de la santé, de l'éducation et des services sociaux à l'impact de la COVID-19 sur le bien-être des enfants, y compris les risques accrus en ligne, ainsi qu'en renforçant les services de base de protection de l'enfance et de santé mentale, pour s'assurer qu'ils restent ouverts et actifs tout au long de la pandémie et au-delà.
  • En veillant à ce que l'industrie technologique, y compris les sites des réseaux sociaux, garantisse que les plateformes en ligne, aient renforcé la sécurité et les mesures de protection, qu’elles soient clairement accessibles aux enseignants, aux parents et aux enfants.
  • En collaborant avec des partenaires des secteurs public et privé pour accroître les investissements dans des technologies et des contenus sûrs, qui favorisent un apprentissage de qualité et le renforcement des compétences, notamment par l'intermédiaire de l'initiative Reimagine Education et du GIGA.
  • En aidant les parents à aider leurs enfants à comprendre les risques présentés par l'internet et les technologies numériques et en étant attentifs aux signes de détresse qui peuvent survenir lors d'activités en ligne.
  • Dans les écoles, en accordant aux enfants un accès continu à des services de conseil en milieu scolaire - y compris virtuels - et à des politiques répondant aux préoccupations en matière de santé mentale et de protection de l'enfance.

Pour les enfants et les jeunes eux-mêmes, se préparer à un monde plus doux et plus connecté après la COVID signifie aider à trouver un équilibre entre leurs mondes en ligne et hors ligne, entretenir des relations sûres et positives avec leur entourage et avoir accès au soutien dont ils ont besoin. »