Sahel : renforcer l'aide humanitaire et agir sur le long-terme

Publié le 20 juin 2012 | Modifié le 28 décembre 2015

La crise alimentaire et nutritionnelle qui frappe 8 pays du Sahel va atteindre son pic dans les prochaines semaines. Plus d’1 million d’enfants sont en danger de mort.
Lors d'une réunion extraordinaire convoquée par l’Union Européenne le 18 juin 2012, à laquelle participait l’UNICEF, un engagement a été pris : renforcer l’aide humanitaire pour répondre à l’urgence sur le court terme, et renforcer la « résilience » des populations sur le long terme, afin qu’elles puissent mieux faire face aux sécheresses et crises à venir.

 

« Nous sommes engagés dans une course contre la montre avant que la crise n’arrive à son pic et ne menace la vie de millions de personnes » a déclaré la Directrice exécutive adjointe de l’UNICEF, Yoka Brandt, lors d’une réunion de l'Union européenne sur la crise alimentaire au Sahel, qui menace des millions d'enfants et leurs familles.

Mme Brandt y a salué l'annonce faite par la Commission européenne de renforcer son aide humanitaire au Sahel, à travers une augmentation de 40 millions d’euros, ce qui porte l’effort de la Commission à un total de 318 millions d’euros. L’UNICEF de son côté prévoit de fournir des traitements permettant de sauver la vie à 1,1 million d’enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aigue sévère.

 

Une action commune

 

Mme Brandt a également salué la déclaration commune, initiée par l’UE et intitulée AGIR Sahel (Alliance globale pour l'Initiative Résilience), qui annonce un nouveau partenariat entre les différents gouvernements, les organisations humanitaires, les agences onusiennes et d'autres organisations internationales comme la Banque mondiale, la Banque africaine de Développement, l'Organisation de coopération islamique et deux organisations régionales, la CEDEAO et l'UEMOA. L’objectif principal : faire en sorte que les populations du Sahel puissent mieux faire face à de futures sécheresses et crises alimentaires.

L’UNICEF pour sa part apporte son expertise d’ « organisation humanitaire et de développement » présente sur le terrain avant, pendant et après les crises. Au cours des derniers huit mois, cette agence de l’ONU chargée de la protection de l’enfance a redoublé d'efforts pour aider un nombre croissant d'enfants qui souffrent de malnutrition aigüe, en distribuant des médicaments et de la nourriture thérapeutique prête à l'emploi ainsi qu'en améliorant l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

 

Le pire de la crise est à venir

 

Les trois mois à venir seront les plus difficiles, car les plus chauds et les plus secs de l'année et l'UNICEF s'attend par conséquent à une augmentation du nombre d'enfants ayant besoin d'aide. Afin de couvrir les besoins du reste de l'année 2012, l'UNICEF estime avoir besoin de 117,5 millions d’euros pour ses opérations d'urgence au Sahel.
 

En savoir plus

Toute l'actualité sur la crise au Sahel

Comprendre la crise au Sahel grâce à notre infographie

Infographie explicative de la crise nutritionnelle au Sahel

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions