Somalie : de plus en plus d’enfants soldats recrutés!

Publié le 05 mai 2010 | Modifié le 31 mars 2016

Ils sont consternés. Anthony Lake, Directeur général de l’Unicef et Rhadika Coomaraswamy, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations unies pour les enfants et les conflits armés s’unissent pour dénoncer le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats en Somalie.
Voici leur déclaration.

« Nous sommes consternés d’apprendre que le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats par les groupes armés en Somalie augmentent. Toutes les parties au conflit sont impliquées et dans certains cas, des enfants de seulement 9 ans sont recrutés.

De récents rapports montrent que les écoles sont utilisées comme centres de recrutement et que les enfants soldats sont souvent battus ou exécutés lors de leur capture.

L’utilisation d’enfants dans les forces et groupes armés est un crime de guerre. Cela doit cesser immédiatement. Toutes les parties doivent libérer ces enfants qui grossissent leurs rangs. L’impunité doit s’arrêter et les auteurs de ces crimes doivent être traduits en justice.

Les enfants qui ont été recrutés sont des victimes et doivent être traitées en tant que telles.

L’Unicef et le bureau de la Représentante spéciale du Secrétariat Général des Nations unies pour les enfants et les conflits armés se tiennent prêts à apporter une assistance pour la démobilisation des enfants somaliens et à les aider à retrouver leur enfance et à réintégrer leurs communautés.

Nous appelons aussi la communauté internationale, y compris ceux qui fournissent un soutien aux parties de ce conflit en Somalie, à condamner ces pratiques et à user de leurs influences pour que cela cesse.

Les enfants que l’on force à porter un uniforme et une arme souffrent psychologiquement et souvent physiquement. Sans assistance, ils peuvent devenir des adultes perpétrant des violences et recrutant eux-mêmes des enfants soldats. L’utilisation d’enfants soldats est une tragédie pour la Somalie aujourd’hui et si aucune action urgente n’est menée, elle peut également menacer la future stabilité du pays. Les enfants et les jeunes composent la majorité de la population somalienne et ils méritent une enfance libre de la terreur du conflit armé. »

Soutenir nos actions