Soprano, Ambassadeur d’UNICEF France : « L’éducation est la clé d’un avenir meilleur pour chaque enfant »

Publié le 06 septembre 2021

Engagé aux côtés d’UNICEF France depuis 2018 en tant qu’Ambassadeur et parrain de l’outil U-Report en 2017, le chanteur, rappeur et compositeur de grande renommée Soprano se mobilise à nouveau pour les enfants et réhabilite des écoles aux Comores, son pays d’origine.

Vous avez été nommé Ambassadeur d’UNICEF France en 2018, pourquoi cet engagement pour les enfants et aujourd’hui pour les enfants du Comores en particulier ?

C’est un honneur pour moi de soutenir une organisation comme UNICEF qui intervient sur le terrain sur de nombreux domaines comme la protection et la sécurité, la santé et surtout l’éducation des enfants. J’ai voulu m’associer, à travers la Fondation Soprano, pour apporter de la lumière aux droits des enfants dans le monde, dont les Comores, mon pays d’origine.

Vous vous êtes récemment rendu aux Comores, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet éducatif et la réhabilitation des écoles ? Comment est-il né ?

De manière générale, depuis que j’ai 12 ans je viens aux Comores et j’ai pu constater les conditions rudimentaires dans lesquelles se trouvent les enfants sur le plan sanitaire et éducatif. Je me suis dis que je voulais apporter mon aide. En 2019, et plus particulièrement, après le passage du cyclone Kenneth qui a ravagé plusieurs écoles aux Comores, j’ai voulu me sentir utile pour mon pays alors j’ai accepté de soutenir UNICEF France à travers ma Fondation pour réhabiliter ces écoles et permettre aux enfants de retrouver leurs salles de classe. 

Ecole primaire de Mwemboidjou sur l’Ile de Ngazidja après les travaux de réhabilitation- Comores, Avril 2021.

Ecole primaire de Mwemboidjou sur l’Ile de Ngazidja après les travaux de réhabilitation- Comores, Avril 2021. ©UNICEF Comores/Rachad Mohamed

L’éducation est un droit fondamental de chaque enfant et c’est aussi un sujet qui vous tient particulièrement à cœur…  
Oui, tout à fait ! Au début, je voulais construire des hôpitaux, mais pour cela, il fallait des médecins et des infirmiers et pouvoir accéder à une éducation de qualité. J’ai compris que c’est grâce à l’éducation que nous pouvons garantir aux enfants un avenir meilleur et leur permettre de réaliser leur plein potentiel de manière à renouer avec leurs rêves.

Avez-vous d’autres actions aux Comores ?
Oui, la Fondation soutient le domaine de la santé et envoie du matériel de la France vers les Comores (des médicaments, des lits et ambulances pour soutenir les hôpitaux sur place). Nous faisons tout notre possible pour apporter notre pierre à l’édifice.

L’enfant pour vous…
Les enfants c’est notre avenir à tous.  C’est tout simplement le futur. Si nous leur donnons les moyens dont ils ont besoin aujourd’hui, ils pourront à leur tour déployer les efforts nécessaires pour demain et donner à leur tour. C’est ainsi qu’on peut construire un monde meilleur.

Que souhaitez-vous, plus que tout, aujourd’hui pour chaque enfant ?
Pour chaque enfant, un rêve. J’espère de tout cœur que les enfants pourront réaliser leurs plus grands rêves. En dépit de toute situation, tous les enfants doivent pouvoir rêver et c’est à nous de les aider pour l’atteindre.

Une élève de l’école primaire de Mwemboidjou (île de Ngazidja – Comores) lors de l’inauguration de l’école par Soprano, ambassadeur UNICEF
Photo ©UNICEF

Une élève de l’école primaire de Mwemboidjou (île de Ngazidja – Comores) lors de l’inauguration de l’école par Soprano, ambassadeur UNICEF. Photo ©UNICEF