Syrie : des milliers d’enfants ont besoin d'aide dans des camps

Publié le 17 juillet 2019

Après avoir survécu à la guerre en Syrie, des milliers d’enfants non-accompagnés ont pour seul horizon le camp d’Al-Hol, où les conditions de vie sont catastrophiques.

Afraa n’a que 14 ans, mais elle a dû entreprendre dans des conditions sommaires un périple de plus de 300 kilomètres jusqu’à Al-Hol, un camp qui accueille des enfants qui ont survécu après avoir vécu dans des territoires contrôlés par l’Etat islamique. Pendant que son frère et sa sœur, plus jeunes, sont examinés par des équipes de santé d’UNICEF, elle attend à l’ombre d’une tente, mais on la sent soucieuse : « Je ne sais pas ce qui va nous arriver », confie la jeune fille inquiète. Épuisée par neuf jours de trajet, elle partage le triste sort des 49 000 enfants d’Al-Hol. La plupart ont moins de 12 ans. Comme elle, ils sont extrêmement vulnérables : tous ont survécu à d’intenses violences ou ont été témoins d’atrocités.

>>> Guerre en Syrie : les enfants sont les principales victimes

« À Al-Hol, des milliers de garçons et de filles n’ont jamais pu être simplement des enfants, déplore Fran Equiza, le représentante d’UNICEF en Syrie. Après des années de violence, ils sont rejetés et stigmatisés par leur communauté d’origine ou mis à l’écart par leur gouvernement. » En raison des liens – supposés ou réels – qu’ils ont pu entretenir avec l’Etat islamique, ces enfants sont presque laissés pour compte et ne peuvent compter que sur l’aide humanitaire pour survivre. Avec la montée des températures, leurs besoins en eau potable s'accroissent et il nous faudra disposer de fonds pour leur venir en aide.

Je fais un don pour les enfants en Syrie

Au cours des derniers mois, nous avons déjà recouvré l’identité de 520 enfants isolés. Parmi eux, 214 ont pu retrouver leur famille, tandis que 74 autres se trouvent dans des centres de prise en charge temporaires. Pour que même les enfants d’Al-Hol aient accès à l’éducation, des espaces éducatifs ont été implantés et des équipes dédiées à l’organisation d’activités ludiques et à l’accompagnement psychosocial ont amélioré la vie de près de 12 000 enfants. Nos équipes sur le terrain interviennent aussi en ce qui concerne la vaccination et la nutrition, et elles ont procédé à l’installation de 1280 latrines pour améliorer l’hygiène dans le camp.

Nous avons besoin de vous pour poursuivre cet effort en faveur des enfants d’Al-Hol. Venez en aide à Afraa et aux autres : faites un don à UNICEF.

Soutenir nos actions