Syrie : l'UNICEF « horrifié » par les 70 enfants tués

Publié le 28 février 2013 | Modifié le 09 septembre 2015

Maria Calivis, directrice régionale de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, réagit aux derniers événements graves survenus en Syrie. 

L’UNICEF est horrifié par le bilan rapporté d’au moins 70 enfants morts suite à des frappes de missiles sur les quartiers résidentiels d’Alepp les 18 et 22 février.
 
Des civils ont été tués lors de quatre attaques de missiles distinctes, qui ont touché les quartiers de Jabal Badro, Tareeq Al-Bab et Ard Al-Hamra, ainsi que celui de Tel Rifa’t à la périphérie d’Alepp.
 
Au même moment, le 21 février, un important attentat à la bombe à Mazra’, dans la banlieue de Damas, aurait fait 60 morts, dont au moins 20 enfants qui étaient alors en classe, dans l’école élémentaire Abdullah Ibn Zubair School.
 
Ces dernières attaques démontrent l’impact terrible du conflit sur les civils et les enfants en particulier. Ils soulignent l’urgence de mettre fin à cette crise qui dure maintenant depuis près de deux ans, et qui déchire sans répit le tissu de la société.
 

L’UNICEF condamne ces attaques dans les termes les plus vifs, et appelle à nouveau toutes les parties à assurer aux civils - et aux enfants en particulier - protection, à tout moment, contre ce conflit.  

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions