Tempête tropicale Ana : l'UNICEF déploie du personnel et des fournitures vitales pour les enfants au Mozambique

Publié le 28 janvier 2022

L'UNICEF deploie du personnel et de prépare des fournitures médicales et nutritionnelles, des kits d'eau, d'assainissement et d'hygiène, ainsi que la mise en place d'espaces d'apprentissage temporaires, pour soutenir les enfants et les familles affectés par la tempête tropicale Ana, qui a frappé le centre et le nord du Mozambique, le 24 janvier.

Maputo, le 27 janvier 2022 - Plus de 45 000 personnes, dont 23 000 femmes et enfants, vont sûrement avoir besoin d'une aide humanitaire à la suite de la tempête qui a frappé les provinces de Nampula, Zambezia, Tete, Niassa, Sofala et Manica.

La puissante tempête a provoqué des inondations, endommagé près de 10 500 maisons ainsi que des infrastructures publiques, notamment des ponts, des lignes électriques, des écoles, des systèmes d'approvisionnement en eau et des établissements de santé. Selon l'Institut national mozambicain pour la réduction et la gestion des risques de catastrophes (INGD), au 26 janvier, 12 établissements de santé et 346 salles de classe (137 écoles) ont été endommagés ou détruits, laissant 27 383 élèves sans lieu d'apprentissage, en prévision de la nouvelle année scolaire qui doit commencer le lundi 31 janvier. Ces chiffres devraient augmenter car les équipes sur le terrain continuent d'évaluer la situation.

Étant donné que le Mozambique est dans sa saison des pluies, la situation pourrait se détériorer rapidement si une autre dépression tropicale ou un cyclone apporte des pluies supplémentaires importantes sur des rivières et des barrages déjà pleins.

Les enfants sont les plus touchés par les catastrophes liées au climat

« Nous collaborons avec le gouvernement mozambicain et nos partenaires pour apporter une aide vitale aux enfants et à leurs familles dans les zones touchées », a déclaré Maria Luisa Fornara, représentante de l'UNICEF au Mozambique. « Cette dernière tempête qui a frappé le Mozambique nous rappelle brutalement que la crise climatique est bien réelle et que les enfants sont les plus touchés par les phénomènes météorologiques violents liés au climat. »

Dans les prochains jours, les équipes d'urgence de l'UNICEF commenceront à distribuer des fournitures essentielles telles que des seaux, du savon et des comprimés de purification de l'eau, des aliments thérapeutiques prêts à l'emploi pour les enfants souffrant de malnutrition, et mettront en place des espaces d'apprentissage temporaires, où les enfants dont les écoles ont été endommagées/détruites pourront apprendre et jouer en toute sécurité. L'UNICEF a diffusé des messages de protection et de prévention pour atténuer l'impact de la tempête par le biais de radios provinciales et locales, d'unités mobiles multimédias et de U-Report.

L'UNICEF estime qu'il aura besoin de 3,5 millions de dollars US pour répondre aux besoins immédiats des populations touchées par la tempête tropicale Ana au Mozambique. L'organisation utilise ses fournitures prépositionnées et mobilise des fonds internes.

De 2016 à 2021, le pays a été confronté à deux graves épisodes de sécheresse et à huit tempêtes tropicales, dont les grands cyclones Idai et Kenneth qui ont frappé le pays en 2019 dans un laps de temps de six semaines et ont touché 2,5 millions de personnes. Selon l'outil d'évaluation des risques de catastrophe INFORM, le Mozambique se classe 9e sur 191 pays au niveau mondial en raison de la grande vulnérabilité du pays aux catastrophes, de son exposition aux risques et de son manque de capacité d'adaptation.

Accéder aux contenus multimedia ici