Un projet original entre une commune malgache et St Jean de Monts

Publié le 19 mai 2010 | Modifié le 31 mars 2016

Une délégation de jeunes âgés de 17 à 19 ans s’est rendue à Madagascar en avril 2010, dans le cadre d’une coopération décentralisée entre la ville de Saint-Jean-de-Monts et la commune d’Antanetibe-Mahazaza. Retour sur ce chantier de solidarité internationale qui a abouti à la création d’une cantine scolaire.

Une nouvelle étape a été franchie dans la coopération internationale entre Saint-Jean-de-Monts (85), ville amie des enfants depuis 2006, et la commune d’Antanetibe-Mahazaza, située à Madagascar, avec le départ du 11 au 26 avril d’une délégation composée de 8 jeunes montois de l’association Dona Kely, créée pour ce projet, accompagnée du maire de Saint-Jean-de-Monts et de la présidente de l’association.

Ce séjour est d’abord l’aboutissement du projet de coopération décentralisée entre les 2 communes pour la réalisation d’une cantine scolaire au sein du collège d’Antanetibe-Mahazaza.  Inaugurée en présence de la délégation montoise le 13 avril dernier, son ouverture est le fruit d’un processus qui aura duré 4 ans, dont 1 an et demi de travaux.

C’est à l’issue d’un premier séjour, en 2006, de jeunes d’une junior association qui visait à participer à un projet de reboisement et d’animation culturelle dans le village d’Antanetibe-Mahazaza, que la ville vendéenne a été sensibilisée aux difficultés de scolarisation des collégiens.
En l’absence de services de transports et de restauration scolaires, les élèves font deux allers-retours par jour et parcourent à pieds jusqu’à 24 km. En outre, le déjeuner n’est pas toujours assuré dans les familles, notamment durant la période de soudure qui s’étend de décembre à mars et durant laquelle le riz est rare. 

Face à cette situation, les membres de la junior association, de retour en France, créent l’association Dona Kely et sollicitent la Ville de Saint-Jean-de-Monts pour la réalisation d’une  cantine scolaire et élaborer un projet de coopération décentralisée.

La construction de la cantine qui représente un coût total de 70 000 € est pris en charge par la Ville (35 000 €) et le Conseil régional des Pays-de-la-Loire (35 000 €). Les frais de fonctionnement du service sont ensuite assurés directement par les acteurs locaux de Mahazaza (denrées, ustensiles, fluides,…).

Le séjour de la délégation montoise est aussi l’occasion d’affirmer et de pérenniser les liens d’échange entre les 2 communes. Il s’inscrit dans la continuité d’une démarche participative des jeunes en direction des habitants et des acteurs locaux.

Les jeunes de l’association Dona Kely ont ainsi été accueillis durant leur séjour au sein de familles malgaches. Au programme : un chantier d’aménagement d’un espace ombragé au sein du collège de Mahazaza, la découverte de la vie quotidienne des familles avec une participation aux travaux agricoles, un projet d’animation avec les enfants du collège autour du jeu, de la poterie et de la peinture et la réalisation d’un carnet de voyage.

Premier et rapide bilan de ce séjour interculturel : des liens affectifs certains ont été noués avec les habitants et des projets menés à bien, avec un accueil à chaque fois enthousiaste de la part de la population.

Pour en savoir plus :

Soutenir nos actions