Un Sommet de la Terre des enfants à Soweto (2003)

Publié le 30 septembre 2003 | Modifié le 26 mai 2015

Ce mini sommet réunira 150 enfants venant de cinq pays sur une butte baptisée "Montagne de l'espoir" qui n'était il y a quelques années encore qu'un tas de détritus.
L'idée vient de Mandla Mentoor, un environnementaliste de 42 ans qui veut apprendre aux enfants sud-africains à discuter environnement, développement et croissance durable avec des amis de Grande-Bretagne, d'Ethiopie, d'Inde et du Pakistan.

"Les enfants sont le futur, et nous voulons les entraîner dès leur plus jeune âge à pratiquer le développement durable", explique Mandla Mentoor qui a choisi de consacrer un prix de 1.000 dollars (euros) reçu du Fonds mondial pour la nature (WWF) pour procéder au nettoyage de la Montagne de l'espoir.

Les enfants doivent définir les 26 et 27 août un plan d'action pour les dix années à venir qui sera soumis, en même temps que ceux des ONG présentes à Johannesburg, aux délégués du Sommet et aux quelque 100 chefs d'Etat et de
gouvernement qui y participeront.

La Montagne de l'espoir deviendra après le Sommet un "centre artistique, culturel et environnemental" pour les communautés noires, comme partie d'un vaste plan lancé il y a 12 ans par Mandla Mentoor pour que les enfants ne restent pas dans la rue désoeuvrés et aux prises avec la criminalité.

Les enfants y apprennent à faire des sculptures à partir de papier journal, à tresser des sandales, ou à fabriquer des sacs avec des toiles de plastique découpées en lamelles.
Une aide du gouvernement britannique de 150.000 dollars doit permettre en outre de boiser prochainement les pentes de la Colline de l'espoir.

"Cette colline était, avant, interdite d'accès parce que hantée par les criminels, mais notre projet a transformé l'horreur en espoir, la violence en nature, et les armes en fleurs", commente Mandla Mentoor.

Le groupe écologiste Amis de la Terre a commandé à Mandla Mentoor, par les différents groupements écologistes qu'il a formés, 900 sculptures faites à partir de déchets et d'ordures qui seront exposées pendant la période du Sommet.

Soutenir nos actions