Un travailleur humanitaire tué au Tchad

Publié le 06 mai 2008 | Modifié le 31 mars 2016

Indignation après qu’un collègue de l’ONG Save the Children a été tué au Tchad.

Indignation après qu’un collègue de l’ONG Save the Children a été tué au Tchad.

Au moment de la cérémonie d'adieu à Pascal Marlinge dans le sud de la France, l'Unicef s'associe à la douleur de ses proches et collègues et leur fait part de sa solidarité.

Pascal, chef de mission au Tchad de Save the Children, l’une de nos ONG partenaires, a été tué jeudi 1er mai, alors qu'il était en route vers Adré, non loin de la frontière avec le Soudan. Il se trouvait dans un convoi de trois véhicules humanitaires qui rassemblait des membres de l'Unicef et de Save the Children.

Cet acte inadmissible survient alors que l’Unicef et ses partenaires avaient entrepris l’implantation de programmes d'aide, à Adré. Il s’agit de programmes intégrés, associant l’éducation, la protection, la nutrition, l’hygiène. L’Unicef finance déjà ce type de programmes d’éducation et de protection menés par Save the Children plus au sud, à Ade, Dogdore et Daguessa.

Soutenir nos actions