Une "caravane médiatique" pour prévenir la malnutrition

Publié le 27 janvier 2011 | Modifié le 31 mars 2016

Pendant près d’un mois, une « caravane médiatique » va sillonner le Mali. L’objectif : informer les populations locales sur les bonnes pratiques en matière de nutrition grâce à des reportages diffusés dans tous les médias, mais aussi mobiliser le gouvernement malien, les décideurs et les bailleurs de fonds pour mettre en place une politique de lutte contre la malnutrition à grande échelle.

Au Mali, la mort de plus d’un enfant sur deux est liée directement ou indirectement à la malnutrition : le nombre d’enfants qui n’atteignent jamais leur 5e anniversaire y est parmi les plus élevés au monde et les taux de malnutrition sont au-dessus des niveaux d’urgence. Pourtant, des solutions durables à faible coût existent. L’Unicef Mali, qui a bénéficié du Fond de la Commission Européenne (le Food Facility), appuie le gouvernement malien, avec l’aide d’ONG partenaires, dans le dépistage et la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition, et mène également des activités de prévention.

Informer la population...

Dans le cadre de ces activités, notre organisation s’est associée au gouvernement malien, à l’Union Européenne et à l’OMS pour mettre en place une « caravane médiatique » : un bus et trois 4x4, aux couleurs des organisations participantes, va aller au contact de la population pendant près d’un mois, avec à leur bord des journalistes maliens et internationaux de tous supports médiatiques. A chacune des quatre étapes du circuit, ceux-ci seront formés par des spécialistes à cette question complexe qu’est la malnutrition, pour ensuite réaliser des reportages sur le terrain qui seront diffusés tous les jours pendant plus d’un mois dans tous les médias (radio, télé, presse écrite et internet).

Par ces reportages, la population sera notamment informée sur les bonnes pratiques en matière de nutrition : l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois et dès la naissance, l’utilisation de compléments alimentaires et de suppléments en vitamines-minéraux, les gestes qui sauvent… Des émissions de radio sur les mêmes thèmes seront organisées à plusieurs étapes du circuit : un podium accueillera les intervenants et la population pourra participer en répondant à des questions sur la nutrition, le tout étant retransmis sur l’ORTM, la radio la plus écoutée au Mali, ainsi que sur des radios communautaires.

…Et mobiliser les décideurs !

Mais la malnutrition n’est pas seulement un problème de santé. Elle fait partie d’un cercle vicieux bien plus large : un enfant mal nourri n’évolue pas aussi bien qu'un enfant bien nourri, en termes de développement physique, intellectuel, émotionnel et social ; il sera plus vulnérable aux maladies, étudiera moins bien à l’école et aura de plus faibles revenus… La malnutrition a donc également des répercussions économiques très importantes à l’échelle de la nation, sans compter que les femmes ayant souffert de malnutrition donneront naissance à des enfants de faible poids, le cycle se reproduisant ainsi sans fin…

C’est pourquoi cette caravane médiatique poursuit un autre objectif : interpeler le gouvernement malien, les décideurs, les bailleurs de fonds et tous les acteurs du développement afin qu’une politique de lutte contre la malnutrition à grande échelle soit mise en place. Et qu’elle soit intégrée à une stratégie de développement et de lutte contre la pauvreté, car elles sont indissociables…

En savoir plus

La caravane c’est :

 

-Un circuit du 14 février au 9 mars 2011 : Bamako, Kati, Fana, Koulikoro, Mopti, Bandiagara, Douentza, Gao, Sikasso, Koutiala, Bamako

-Des reportages et des émissions diffusés dans tous les médias pendant plus d’un mois

-Plus de 6 millions de personnes sensibilisées aux problèmes de malnutrition

-Un appel aux décideurs et bailleurs de fonds pour une vraie politique de lutte contre la malnutrition

Soutenir nos actions