Urgence Syrie : aider les enfants réfugiés à ne pas perdre leur enfance

Publié le 30 août 2013 | Modifié le 09 septembre 2015

Du jour au lendemain, la vie de Noura, Mohammed et de leurs six enfants s’est effondrée. Forcés de fuir la Syrie, ils sont arrivés en Jordanie où les enfants sont pris en charge dans un centre de protection de l’enfance.

Chaque jour est une lutte pour la survie pour Noura, Mohammed et leurs six enfants, une famille de réfugiés syriens ayant fui leur pays pour échapper au conflit qui dure depuis plus de deux ans.
 
Noura et Mohammed sont partis en ne prenant aucune affaire avec eux. Le commerce familial a été détruit par les bombes, ne leur laissant pas le choix : il fallait partir, et tout laisser derrière eux. Aucun de leurs enfants n’a pu aller à l’école depuis qu’ils ont quitté la Syrie, et leur plus grand fils de 15 ans travaille au quotidien pour aider la famille.
 
Aujourd’hui, ils partagent un petit appartement à Irbid, dans le nord de la Jordanie. Selon les chiffres du gouvernement, la Jordanie à elle seule accueille plus de 600 000 réfugiés syriens.
 
D’autres familles ayant fui la violence en Syrie sont dispersées à travers la région, dans les pays limitrophes de la Syrie. Au total, ce sont plus de deux millions de personnes qui ont dû traverser les frontières syriennes, dont la moitié sont des enfants. Leur venir en aide est probablement le plus grand défi que l’UNICEF et ses partenaires aient eu à affronter ces dernières années. Depuis le début de la crise, l’UNICEF a redoublé d’efforts pour fournir à des millions d’enfants de l’eau potable, des structures d’assainissement, des vaccins, de l’éducation ainsi qu’un support psychologique.
 
Et grâce à l’intervention des équipes de l’UNICEF, la vie de la famille de Noura et Mohammed s’améliore peu à peu, à commencer par celle des enfants. A Irbid, leurs enfants sont aujourd’hui accueillis chaque jour dans un centre de protection de l’enfance de l’UNICEF, un lieu sûr où les ils peuvent jouer et rencontrer d’autres enfants qui ont traversé les mêmes épreuves. Un pas de plus pour les aider à retrouver leur enfance.
 L’UNICEF travaille dans la région pour permettre aux enfants réfugiés de retourner à l’école, au cours du mois de septembre. C’est une autre priorité de l’UNICEF : éviter le plus possible l’interruption du cursus scolaire des enfants, favoriser au maximum le retour à une forme de normalité. Pour le directeur des programmes d’urgence de l’UNICEF Ted Chaiban, c’est une évidence : « Les enfants n’ont pas perdu espoir. Lors d’une visite dans un des camps, ils m’ont dit qu’ils voulaient devenir médecins, ingénieurs et professeurs. Cela doit nous rappeler qu’il faut tout faire pour les soutenir. »
 
Vous pouvez aider ces enfants, tout comme ceux de la famille de Noura et Mohammed, en faisant un don. Engagez-vous pour les enfants syriens, ils ont besoin de notre aide à tous.
 
Grâce à vous, ces enfants pourront non seulement vivre, mais aussi grandir et s'épanouir. Merci de votre soutien et de votre engagement !