Valérie Monsch : l'envie de se mobiliser

Publié le 04 décembre 2009 | Modifié le 05 janvier 2016

Responsable de l'opération Jeunes Ambassadeurs au conseil d'administration de l'Unicef France.

« Tant que j’y crois, je me bats » : Valérie Monsch n’est pas du genre à se laisser abattre par l’ampleur des efforts à mener pour défendre les enfants. « Je n’ai jamais fait dans le larmoyant. Il y a plutôt de quoi s’insurger : contre le manque de traitements pédiatriques du sida, pour la nutrition, pour la vaccination. Et puis avec l’Unicef, je suis partie au Sénégal, au Sri Lanka avec neuf jeunes : j’ai ramené des témoignages très forts. Ca donne envie de se mobiliser ».

Valérie Monsch mobilisait déjà les gens autour d’elle avant même ces voyages : elle a commencé son travail de bénévole il y a une quinzaine d’années par du plaidoyer dans les écoles primaires. « J’ai proposé mes services à la fin de l’assemblée générale du comité varois à laquelle j’étais venue assister en tant que simple adhérente. On m’a proposé d’intervenir en milieu scolaire. Au bout de quelques années, j’ai décidé d’ouvrir une antenne à Fréjus : stocker les produits Unicef, animer une équipe de bénévoles. Au départ, je gérais cela depuis mon bureau professionnel. Puis la mairie de Fréjus nous a fourni un local à la Maison des associations ».

« Les enfants, c’est l’avenir » déclare-t-elle pour justifier son engagement aux côtés de l’Unicef. Mais si Valérie Monsch a la fibre, cela tient aussi à son premier métier et au cadre dans lequel elle l’a pratiqué : « Je suis puéricultrice de formation, et j’ai exercé principalement au Gabon. Je connais l’Afrique depuis que je suis toute petite : mon père étant dans la gendarmerie, nous avons voyagé, d’abord à Djibouti, puis au Gabon, où j’ai finalement passé 17 ans ».

Peu à peu, Valérie Monsch a pris des responsabilités départementales et nationales. Le comité varois, qu’elle a présidé de 1999 à 2006 (7 années) organise des manifestations tout au long de l’année. Des journées sportives et des spectacles sont montés au profit de l’Unicef. Et quatre communes du Var ont reçu ces deux dernières années le label « Ville amie des enfants » : Lagarde, Hyères, Fréjus et St Raphaël.

Membre du conseil d’administration de l’Unicef France depuis 98, Valérie Monsch s’est vue confier l’année dernière par le président Jacques Hintzy le dossier Jeunes ambassadeurs. Le concept, présenté officiellement à l’assemblée générale de Bordeaux, sera lancé en septembre 2006 dans tous les comités qui le souhaiteront. Les jeunes ambassadeurs devront sensibiliser le public et surtout les autres jeunes, de pair à pair, aux droits et conditions de vie des enfants dans le monde, savoir relayer les campagnes. Ces missions sont celles qu’entre autres les lycéens pourront accomplir avec leur comité local et leur ville, surtout si elle est Ville Amie des Enfants.

 

 

En savoir plus

PARCOURS

1993 : bénévole pour l’Unicef, elle commence des actions de plaidoyer pour les scolaires.
1997 : Crée l’antenne Unicef de Fréjus, dans le Var.
1998 : Membre du conseil d’administration de l’Unicef France.
1999 : Présidente du comité varois de l’Unicef.
2001 : Membre du bureau de l’Unicef France.

Soutenir nos actions