Yémen : le nombre d'enfants tués a doublé en un mois

Publié le 23 janvier 2022

L'escalade rapide de la violence au Yémen fait peser un lourd tribut sur les enfants.
Déclaration de Ted Chaiban, directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

Amman, le 22 janvier 2022 – « La violence s'est rapidement intensifiée depuis le début de l'année, prenant un tournant dramatique dans plusieurs endroits du Yémen.

Selon les rapports, le nombre d'enfants tués seulement depuis le début de l'année est de 17. C'est presque deux fois plus que pour l'ensemble du mois de décembre dernier.

Les enfants du Yémen continuent d'être les premiers et les plus nombreux à souffrir, près de sept ans après l'un des conflits armés les plus meurtriers de l'histoire récente.

Plus de 10 000 enfants blessés ou tués

L'UNICEF appelle les parties au conflit au Yémen et ceux qui ont une influence sur elles à protéger les civils, y compris les enfants, à tout moment. Les zones habitées par des civils et les infrastructures civiles, y compris les établissements scolaires et médicaux, ne doivent jamais être une cible et doivent toujours être protégées.

Depuis l'escalade du conflit au Yémen, l'UNICEF a vérifié que plus de 10 000 enfants ont été blessés ou tués. Le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé.

Trop d'enfants sont touchés par une guerre dont ils ne sont pas responsables. Il est grand temps que les belligérants mettent fin à la violence et parviennent à une solution politique. C'est le seul moyen d'épargner des vies d'enfants et d'éviter davantage de misère et de chagrin pour les familles prises dans ce conflit. »