Yémen : un plan d’action pour prévenir les violations graves à l'encontre des enfants

Publié le 19 avril 2022

Aujourd'hui, les autorités de Sanaa ont signé un plan d'action avec les Nations unies pour protéger les enfants et prévenir les violations graves dont ils sont victimes dans le cadre du conflit armé au Yémen.

Sanaa, le 18 avril 2022 - Le Plan d'action engage les autorités de Sanaa et leurs forces à respecter l'interdiction de recruter et d'utiliser les enfants dans les conflits armés, y compris dans des rôles de soutien. Ce plan donne 6 mois aux autorités pour identifier tous les enfants de moins de 18 ans présents dans leurs rangs et exige d'elles qu'elles facilitent leur libération et leur réintégration dans leur communauté. Ce plan comprend également des dispositions visant à empêcher le meurtre et la mutilation d'enfants, et à protéger les installations sanitaires et éducatives, ainsi que leur personnel.

« Je félicite les autorités de Sanaa d'avoir signé le Plan d'action. C'est un pas de plus vers la protection des enfants du Yémen, qui ont horriblement souffert pendant plus de sept ans de conflit », a déclaré le coordinateur résident et humanitaire des Nations unies pour le Yémen, David Gressly. « L'ONU s'engage à assurer le bien-être des enfants et à aider les autorités de Sanaa et les forces qu'elles contrôlent à concrétiser le plan dès maintenant. »

Un pas de plus vers la protection des enfants du Yémen

Le Plan d'action exige que les autorités de Sanaa mettent en œuvre ses dispositions et ses activités en étroite collaboration avec le groupe de travail spécial des Nations unies chargée de la surveillance et de la communication de l'information sur les violations graves commises contre les enfants au Yémen, mais aussi en coopération avec les agences et départements des Nations unies concernés, les partenaires de la société civile internationale et locale, ainsi qu'avec le Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés.

« La signature du Plan d'action est une étape importante pour la protection des enfants du Yémen dont les vies ont été si horriblement affectées par le conflit », a déclaré le représentant de l'UNICEF au Yémen, Philippe Duamelle. « Nous attendons avec impatience la mise en œuvre complète du Plan d'action et la poursuite du travail avec toutes les parties pour la protection et le bien-être des enfants au Yémen. »

Produire une paix durable au Yémen

Le Plan d'action fixe un cadre pour l'établissement et la mise en œuvre de mesures préventives et correctives pour une meilleure protection de tous les enfants dans le contexte du conflit. Les plans d'action sont un outil essentiel du programme « Enfants et conflits armés », qui prévoit que les Nations Unies sur le terrain s'engagent auprès de toutes les parties au conflit énumérées dans le rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés pour mettre fin et prévenir les violations graves à l'encontre des enfants.

« Avec ce Plan d'action, toutes les principales parties impliquées dans le conflit armé au Yémen collaborent désormais avec les Nations Unies en s'engageant à mettre fin et à prévenir les violations graves à l'encontre des enfants. En ce moment de trêve, il est important pour toutes les parties de s'engager de bonne foi dans un processus négocié afin de produire une paix durable au Yémen. En fin de compte, la paix est le meilleur moyen de prévenir les violations graves contre les enfants au Yémen », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba.