YEMEN : Près de 400 000 enfants souffrant de malnutrition pourraient mourir en l’absence de traitement urgent

Publié le 18 juin 2021

Le conflit au Yémen se poursuit  depuis près de 6 ans provoquant une crise humanitaire sans précédent. C’est l’une des pires au monde, laissant 80 % de la population dont plus de 12 millions d'enfants dans le besoin d’une aide d’urgence. Les enfants yéménites font face à de réels dangers, et grand nombre d’entre eux souffrent de malnutrition. Comme pour Nour, UNICEF intervient pour leur venir en aide et leur sauver la vie.

Nour est une petite fille de 9 mois, elle vit avec sa famille dans un abri de fortune, une seule petite pièce sans nécessité vitale de base, dans un bidonville de Sanaa - capitale du Yémen. Aujourd’hui, Nour se remet d'une malnutrition aiguë sévère. Elle est désormais hors de danger, grâce à un traitement et des compléments nutritionnels qui lui ont été administrés mais sans cela, la malnutrition lui aurait coûté la vie.

Le bébé gravement malnutri n’a pas été emmené dans un centre de santé pour y être soigné en raison de la mauvaise situation financière de sa famille et de la faible conscience des symptômes de la malnutrition. « Quand Nour est née, elle était faible et émaciée, et sa santé n'a cessé de se détériorer de jour en jour à cause de nos mauvaises conditions de vie. » déclare Souad, la mère de Nour. Elle ajoute: « J'allaite mon bébé, mais elle n'est jamais rassasiée car je n'ai pas assez de lait. Je me sens épuisée et fatiguée lors de l'allaitement en raison du manque de nourriture, ce qui a nui à la santé de la petite fille. Nous prenons rarement trois repas par jour. Mon mari est au chômage, chaque matin il se lève et part à la recherche d'un emploi. Pendant ce temps, il ramasse des bouteilles en plastique vides dans la rue et les vend pour 500 YER (environ 2 €) pour subvenir à nos besoins de base. Nous avons à peine les moyens de payer le loyer, qui est de 8 000 YER (soit environ 27 €) par mois, mais nous n'avons pas d'autre endroit où aller en cas d'expulsion. »

La famille de Nour vit dans un environnement insalubre; matelas usés, meubles délabrés, pas d'électricité et pas d'accès à l’eau. Cependant, la pièce devient un royaume aux yeux des parents de Nour quand il y a assez de nourriture pour manger et nourrir les enfants.

Alors que l’état de santé de Nour se détériorait encore à cause de la malnutrition, son cas a été signalé après la visite à domicile d’Ali Al-Raymi : « Lors de ma visite chez Nour, j’ai découvert les conditions de vie extrêmement  difficiles de sa famille, ils vivent à 4 dans une toute petite pièce ; souffrant de pauvreté, de faim et de problèmes de santé. En examinant Nour, j’ai vu que son corps était très faible, les mesures révélaient qu’elle était mal nourrit, elle devait être référée au centre de santé pour traitement. Nour a été prise en charge au complexe médical de Maeen pour recevoir un traitement contre la malnutrition et des suppléments fournis par UNICEF. »

Nour est arrivée au centre souffrant de malnutrition sévère, elle a reçu des suppléments nutritionnels et a été suivie lors de visites hebdomadaires jusqu'à ce que son état commence à s'améliorer. Après quatre mois de traitement et de suivi, elle n'est plus à risque par rapport à son poids.  La petite fille a commencé à faire ses premiers pas et à jouer après avoir reçu des suppléments nutritionnels pour vaincre la malnutrition. Souad, la mère de Nour exalte : « Je suis heureuse que mon bébé ait retrouvé la santé et ait commencé à bouger, à trottiner et à jouer. C'est une sensation indescriptible lorsque vous regardez votre enfant se remettre d'une maladie qui a ravagé son corps. UNICEF rend un excellent service aux enfants malnutris à travers les traitements et les suppléments nutritionnels qui les aident à surmonter la malnutrition, comme Nour qui est maintenant en forme. »

Selon UNICEF, près de 2,3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffriront de malnutrition aiguë en 2021 au Yémen, une augmentation de 16% par rapport à 2020. Près de 400 000 d’entre eux présentant les formes les plus graves de malnutrition pourraient mourir en l’absence d’un traitement urgent.

C’est pourquoi UNICEF lance un cri d’alarme pour les enfants au Yémen, enfants totalement abandonnés à leur sort par la communauté internationale et pour lesquels il est essentiel et urgent d’agir. Pour soutenir nos actions et venir en aide à ces enfants, faites un don à UNICEF.