9e édition de la Nuit de l'Eau

Publié le 12 février 2016 | Modifié le 10 juin 2016

La nuit du 12 mars 2016, les piscines de France seront une nouvelle fois submergées, pour aider l’UNICEF et les enfants du Togo !

Avec le soutien de Laury Thilleman et Camille Lacourt.

Paris, le 11 février 2016 – Pour la 9e fois cette année, plus de 200 piscines partout en France seront submergées par une vague de solidarité. Elles ouvriront leurs portes, de 18h à minuit, le 12 mars prochain, pour participer à la Nuit de l’Eau, initiée par la Fédération Française de Natation et l’UNICEF France, avec le soutien d’EDF et au profit d’un programme d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les écoles du Togo.

Comme l’année dernière, Laury Thilleman, animatrice pour Eurosport et Miss France 2011 et Camille Lacourt, quadruple champion du monde de natation, iront plonger dans une piscine, ce soir-là, pour parrainer et soutenir l’événement.
« À l’échelle mondiale, l’un des grands objectifs de l’UNICEF est de permettre à tous les enfants d’avoir accès à l’eau potable. Le défi est immense ! Je suis fière de porter la cause de l’accès à l’eau et de contribuer, à mon niveau, à améliorer la scolarité des enfants du Togo », affirme Laury Thilleman, marraine des Défis de l’Eau de l’UNICEF France(1).
« Le manque d’eau potable constitue un énorme problème de santé publique, qui nécessite la mobilisation de tous ! C’est pourquoi je suis fier de parrainer la Nuit de l’Eau avec Laury depuis deux ans. En allant nager le soir du 12 mars, j’espère motiver le plus grand nombre à soutenir cet événement », ajoute Camille Lacourt.

D’année en année, les piscines multiplient leurs animations et développent leur programme, pour inciter toujours plus le grand public à participer à cette soirée festive : piscine party, water zumba, concours de plongeons, natation synchronisée, baptêmes de plongée, etc. Que des bonnes raisons pour se jeter à l’eau, seul, avec des amis ou en famille, et aider toujours plus les enfants du Togo !

Mais sans attendre le 12 mars, et pour ceux qui ne pourront pas nager ce jour-là, il est possible de participer dès maintenant à l’événement et de soutenir l’UNICEF, en créant une page de collecte (individuelle ou par équipe) sur : http://team.unicef.fr. Ceux qui obtiendront le titre de meilleurs collecteurs pourront remporter des contreparties, telles que des goodies UNICEF pour afficher son engagement, ou encore un week-end à Londres pour assister aux championnats d’Europe de natation !

L’année dernière, la Nuit de l’Eau a permis de collecter plus de 200 000 euros, une somme record dépassant l’objectif fixé et la collecte des années précédentes. L’intégralité des fonds reversée à l’UNICEF permet de financer toujours plus de forages, de latrines séparées filles/garçons, des points d’accès à l’eau potable, des formations d’enseignants sur les bonnes pratiques d’hygiène, pour améliorer la scolarité de milliers d’enfants au Togo.

Rendez-vous le 12 mars, pour partager les joies de l’eau et battre un nouveau record !
 

(1) A propos des Défis de l’Eau : À l’échelle mondiale, l’un des grands objectifs de l’UNICEF est de permettre à tous les enfants d’avoir accès à l’eau potable. Aujourd’hui 750 millions de personnes n’y ont toujours pas accès. L’enjeu est immense ! C’est pourquoi, l’UNICEF France lance les Défis de l’Eau du 10 au 30 mars 2016, une série d’événements pour se mobiliser, s’unir ensemble et contribuer à atteindre cet objectif. La Nuit de l’Eau s’inscrit dans ces Défis.
A propos de l’UNICEF : L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant dans toutes ses actions. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

A propos de la Fédération Française de Natation : Promouvoir les bienfaits de l’eau sur la santé, rappeler la richesse de cet élément et des activités qui y sont liées, tels sont les objectifs de la Fédération Française de Natation. Elle répond en ce sens à un de ses axes politiques de développement. Grâce à ses comités régionaux, départementaux, ses 1 300 clubs, ses 300 000 licenciés et ses athlètes de haut niveau, la FFN mobilise tous ses acteurs autour de cette grande action de solidarité.

Pour aller plus loin...
A suivre sur Twitter