Camille Lacourt, parrain de la Nuit de l’Eau : quatre jours en immersion en Haïti

Publié le 01 mars 2018 | Modifié le 12 mars 2018

Depuis quatre ans, Camille Lacourt, parrain de la Nuit de l’Eau, est engagé aux côtés de l’UNICEF et de la Fédération française de natation, pour soutenir un programme d’accès à l’eau et à l’assainissement.

En amont de la Nuit de l’Eau (samedi 17 mars), le quintuple champion du monde s’est rendu en Haïti afin de soutenir les projets financés par les fonds collectés grâce à cet événement. Retour sur un voyage poignant au cœur de la réalité haïtienne.

Haïti est le pays le plus pauvre des Caraïbes, avec l’un des taux d’incidence de choléra les plus élevés au monde. Plus de 10 000 personnes sont mortes de la maladie depuis 2010, et un cas sur trois concernerait des enfants… Les passages des ouragans Matthew et Irma ont profondément bouleversé le quotidien des enfants en Haïti : si la situation s'est quelque peu améliorée, il reste encore bien des efforts à accomplir. Fin février, Camille Lacourt est parti à la rencontre des équipes de l’UNICEF qui chaque jour œuvrent pour aider les enfants et leurs familles à retrouver de nouveau un accès à l’eau potable.

Camille Lacourt discute avec une Haïtienne lors de sa mission avec l'UNICEF en Haïti pour la Nuit de l'Eau 2018

3 questions à Camille Lacourt :

Camille, vous revenez d’un voyage intense en Haïti, qu’est-ce qui vous a touché ?

Ce qui marque le plus ce sont les conditions de vie des enfants ! On n’a pas envie de les voir travailler ou marcher pour aller chercher de l’eau, c’est extrêmement choquant. Un enfant doit aller à l’école et rester loin des problèmes sanitaires. En Haïti, ils n’ont pas cette chance.

Lors de ce voyage, j’ai vu tout ce que l’UNICEF met en place, les difficultés rencontrées pour amener l’eau des sources jusqu’aux habitations. On se rend compte à quel point les ouragans font des dégâts. Mais il y a beaucoup de choses déjà en place et une vraie progression. On a l’impression qu’ils sont en train de se relever même si le chemin est encore long : ils ont encore besoin de nous !

Pourquoi souhaitez-vous mettre votre notoriété au profit de l’UNICEF ?

J’ai toujours été sensible à la cause des enfants. Savoir que des enfants sont malheureux ou qu’ils ne sont pas en bonne santé, c’est une grande tristesse. J’ai eu la chance de vivre beaucoup de bonheurs et j’ai envie de rendre cette chance. Je suis conscient que c’est important de prendre du temps pour ceux qui en ont besoin. L’UNICEF m’a appelé en 2013 et cela m’a permis de m’engager auprès d’une organisation internationale.

Vous êtes parrain de la Nuit de l’Eau, quel est votre rôle ?

« Je m’investis pour mettre mon image au service des causes : pouvoir utiliser ma notoriété pour aider est un vrai plaisir. Grâce à l’UNICEF,  je me suis rendu en Haïti et au Congo. De retour en France, ma mission est de faire passer des messages et mobiliser le plus grand nombre. Je suis là pour témoigner de l’importance de chaque petit geste et faire connaitre la Nuit de l’Eau. Alors rendez-vous dans les piscines le 17 mars pour aider les enfants d’Haïti! Je serai évidemment présent pour partager un bon moment avec les enfants et leurs familles.

Le 17 mars de 18h à minuit, dans plus de 220 piscines partout en France, la nuit appartiendra au grand public, pour s’adonner aux joies de l’eau et rejoindre l’élan de solidarité qui se crée d’année en année autour de cet événement. Les bénévoles de la FFN et de l’UNICEF France se mobiliseront pour que de multiples animations déferlent dans les bassins (piscine party, water zumba, concours de plongeons, natation artistique, baptêmes de plongée, etc.) et attirent le plus grand nombre !

Tout savoir sur la Nuit de l’Eau : www.nuitdeleau.com

En attendant de partager ensemble cette grande nuit de solidarité, tout le monde peut participer dès aujourd’hui en créant, individuellement ou par équipe, une page de collecte sur : unicef.fr/nuitdeleau

Pour plus d'informations sur le voyage de Camille Lacourt en Haïti, consultez ici le carnet de mission.

Créez votre page de collecte

Dès aujourd'hui, et en attendant cette grande nuit de solidarité le 17 mars prochain, vous pouvez créer une page de collecte !

Commencez par créer votre page de collecte digitale, informez vos amis et vos proches en la partageant sur vos réseaux sociaux, et invitez-les à se mobiliser pour vous soutenir dans votre objectif de collecte pour les enfants d'Haïti !
 

Soutenir nos actions