Des adolescents français rencontrent Angela Merkel : au tour des jeunes de prendre la parole !

Publié le 12 mai 2015 | Modifié le 30 juin 2015

Paris, le 12 mai 2015 - En amont du G7, placé cette année sous la présidence de l’Allemagne, 54 jeunes âgés de 14 à 18 ans ont rencontré la Chancelière allemande Angela Merkel, le 11 mai, à Berlin pour lui présenter leurs propositions sur les enjeux du monde les plus pressants. Deux jeunes français ont pu prendre la parole devant Angela Merkel. Aujourd’hui, 12 mai, trois autres se rendront à l’ambassade de France à Berlin et demain, 13 mai, une rencontre avec le Secrétaire d’Etat fédéral est prévue.

Ces jeunes délégués participent au J7 (Junior 7), Sommet international de la jeunesse organisé par le gouvernement allemand et l’UNICEF, depuis le 7 mai pour réfléchir ensemble aux moyens efficaces de protéger notre planète, atteindre une plus grande égalité mondiale et créer des opportunités pour tous les enfants et les jeunes. Ils viennent des États du G7, de certains États membres de l'UE et d’un certain nombre de pays en développement.
« J’accorde de l’importance au fait que les critiques de la mondialisation continuent de mettre le doigt sur ce qui va mal. Voilà pourquoi je rencontre des jeunes et nous discutons de la façon dont nous pouvons construire un monde meilleur et faire mieux », a commenté Angela Merkel, à l'occasion de la visite des jeunes à la Chancellerie.
« Aujourd'hui, c’est au tour des jeunes de prendre la parole. Nous devons les écouter et les impliquer dans la façon dont nous abordons les défis à venir », a souligné la ministre fédérale de la Jeunesse Manuela Schwesig. « Les débats du J7, à la fois animés et profonds, démontrent que nous devons unir nos forces avec la jeune génération pour faire plus et assurer un développement plus équitable et durable. »
« Les jeunes sont beaucoup plus susceptibles de remettre en cause des choses que la plupart des adultes sont trop prompts à accepter », a déclaré l'astronaute et ambassadeur de l'UNICEF Alexander Gerst, qui soutient le Sommet du J7. « Leurs questions et leurs idées peuvent aider à changer de perspective. Comme la destruction de notre planète continue, nous devons trouver de nouvelles approches dans de nombreux domaines ».
Les jeunes du J7 espèrent que leur voix sera entendue au plus haut niveau politique : « Nous croyons que le G7 joue un rôle important dans le développement durable. Mais je crois aussi que nous, les jeunes, nous pouvons et devons prendre l'initiative pour faire la différence dans le monde dans lequel nous vivons. Nous devons choisir notre propre destin. Si nous, les jeunes, ne nous exprimons pas, si nous ne nous battons pas pour nos idéaux et ne luttons pas pour nos droits, qui d'autre le fera ? Nous devons agir maintenant », a déclaré Sang Jin Kim (17 ans) de Kassel (Allemagne), membre de l'équipe allemande du J7. Les jeunes délégués ont rédigé une déclaration sur les questions-clés du G7 :

Protéger notre planète
Cette thématique s’est concentrée sur la protection de l'environnement marin, en particulier la pollution de l'eau, la surpêche et la protection de la biodiversité marine. D'autres aspects connexes ont abordé la réduction des déchets, le changement climatique et l'utilisation des énergies renouvelables et des nouvelles technologies.

Construire un avenir sain pour tous
Les jeunes ont eu des discussions intenses sur les maladies liées à la pauvreté qui existent en raison, par exemple, d’un manque de connaissances en matière de santé et de soins médicaux. Ils se sont concentrés en particulier sur des maladies telles que le virus Ebola, qui ont un impact particulier sur les pays les moins développés. Parallèlement, de nouvelles menaces sur la santé émergent dans les pays industrialisés, telles que les allergies, le diabète et la résistance aux antibiotiques.

Autonomisation des femmes - Bâtir un avenir équitable pour tous
L'autonomisation des femmes indépendantes professionnellement et des femmes en formation professionnelle a été le troisième thème-clé. Selon les jeunes délégués, cela suppose l'égalité des sexes sur le marché du travail, des opportunités de carrière égales et un salaire égal à travail égal. L'autonomisation des femmes exige aussi une politique de tolérance zéro pour les violences faites
aux femmes. Lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles est donc un enjeu majeur pour l'avenir.

Économie équitable
Une vente au détail et des chaînes d'approvisionnement transparentes, des prix justes, des conditions de travail humaines et la lutte contre le travail des enfants étaient les principales préoccupations des jeunes pour cette thématique. Le développement durable, l’écologie et le
climat ont été tout autant importants pour les jeunes délégués que la question de l'argent qui va aux producteurs pour un produit que nous achetons.

Pour plus d'informations :

www.j7summit.org
Hashtags : # j7summit et #actnow

Le communiqué de presse en PDF

Téléchargez ce communiqué de presse au format PDF

Les réseaux sociaux en parlent