Elodie Gossuin : 1ère mission sur le terrain

Publié le 01 juillet 2015 | Modifié le 10 juillet 2015

Objectif : Témoigner pour combattre les décès évitables d’enfants et de mères

Paris, 1er juillet 2015 – La semaine dernière Elodie Gossuin s’est rendue au Sénégal en tant que Marraine de l’UNICEF France. Cette première expérience sur le terrain lui a permis de se confronter aux actions concrètes de l’UNICEF en faveur des enfants et de leurs mamans dans le domaine de la santé.

Marraine de la campagne #Objectif 100% d’enfants vaccinés, Elodie Gossuin a rencontré les agents de santé et les acteurs humanitaires qui œuvrent au quotidien pour que le plus grand nombre d’enfants bénéficient d’un cycle de vaccination complet dès le plus jeune âge, afin d’être protégés contre les principales maladies infantiles évitables grâce à la vaccination.

Elle a également pu découvrir les solutions efficaces et peu coûteuses qui existent au Sénégal pour réduire la mortalité maternelle et infantile. Dans les zones rurales du pays, la santé des plus jeunes est un véritable défi. L’UNICEF travaille avec l’appui de plusieurs partenaires (ministère de la santé, ONG, relais communautaires) afin de renforcer les services de santé et les rendre plus accessibles aux personnes les plus vulnérables.

La marraine de l’UNICEF France s’est montrée très attentive, très proche des familles et des enfants qu’elle a rencontrés. Déjà fortement engagée en faveur de la santé maternelle et infantile à nos côtés, Elodie Gossuin a fait de cette visite une étape importante dans son rôle de témoin et de porte-voix.

« En tant que maman, j’ai été très touchée par tout ce que j’ai vu pendant cette mission. Toutes ces mères veulent protéger leurs enfants, les garder en bonne santé, mais ce n’est pas toujours évident. Par exemple, j’ai appris que souvent les premiers vaccins sont faits, mais pas les rappels. C’est pourquoi l’UNICEF forme des mamans relais pour faire du porte à porte dans les quartiers et inciter les familles à se rendre au centre de santé. »

A Dakar, Elodie Gossuin s’est rendue dans une unité pédiatrique où les nouveau-nés prématurés ou de faible poids bénéficient de la « méthode Kangourou ». Cette méthode consiste à garder le bébé en peau à peau avec sa maman, afin de maintenir sa température stable et de favoriser l’allaitement maternel.

« Dans cette unité Kangourou, j’ai eu la chance de rencontrer Mama et Fanta, deux jumelles nées en 2012, et qui ont été les toutes premières à bénéficier de cette méthode. Aujourd’hui elles sont en pleine forme ! », raconte Elodie Gossuin.

« Cette expérience m’a vraiment impressionnée, j’ai rencontré des gens hyper motivés, qui sont des maillons essentiels dans la grande chaine que représente le suivi médical d’une mère ou d’un enfant. Cela m’a fait comprendre à quel point des gestes très simples, comme la vaccination, sont d’une importance capitale pour préserver la vie d’un enfant. »

« C’est très important pour moi de m’impliquer dans ces actions aux côtés de l’UNICEF, je reviens changée, le cœur plus grand et totalement convaincue par ce que j’ai pu voir sur le terrain. Il reste tellement de choses à faire, nous avons vraiment besoin de votre soutien pour continuer à aider les enfants. »

 

Sur Twitter...