L’UNICEF France inquiet de la baisse continue de l'APD française pour la 4e année consécutive

Publié le 08 avril 2015 | Modifié le 22 juillet 2015

Paris, le 8 avril 2015 - Les chiffres publiés par l’OCDE ce matin sont sans appel. La France accuse un recul de 9,2% de son budget d’aide publique au développement (APD) pour l’année 2014, et ce, pour la quatrième année consécutive. Représentant 0,36% du revenu national brut (RNB), elle est encore loin d’atteindre l’objectif fixé par la communauté internationale des 0,7%.

L’UNICEF France craint que cette réduction ait des effets dramatiques sur les femmes et les enfants vulnérables et qu’elle ne menace tous les progrès réalisés en matière de santé maternelle et infantile, d’accès universel à l’éducation ou encore de protection des enfants piégés dans les conflits armés. 2014 a été une année dévastatrice pour les enfants. Conflits qui s’enlisent, épidémies, catastrophes naturelles… Jamais l’UNICEF n’a été mobilisé sur autant de terrains d’urgences.
2015 est une année déterminante, cruciale pour l’avenir de la planète et ses habitants les plus vulnérables. La conférence sur le Financement du Développement qui se tiendra à Addis-Abeba, l’adoption des Objectifs du Développement Durable (ODD) aux Nations unies, ou encore la Conférence des parties sur le changement climatique (COP 21) en décembre à Paris… Autant de rendez-vous à ne pas manquer et qui nécessiteront un effort budgétaire indispensable en faveur des femmes, des adolescents et des enfants qui en ont le plus besoin.

Le communiqué de presse en PDF

Téléchargez ce communiqué de presse au format PDF

Les réseaux sociaux en parlent