La campagne Pampers-UNICEF célèbre son 10e anniversaire

Publié le 08 octobre 2015 | Modifié le 10 juin 2016

La campagne Pampers-UNICEF célèbre son 10e anniversaire avec un voeu : éliminer le tétanos du nourrisson. Depuis le début du partenariat Pampers-UNICEF, le tétanos maternel et néonatal a été éliminé dans 17 pays.

Paris, 8 octobre 2015 – Le partenariat entre Pampers® et l’UNICEF* fête son 10e anniversaire en
annonçant l’élimination du tétanos maternel et néonatal dans 17 pays, et invite parents et enfants
à s’associer à cette célébration en faisant un voeu : aider à éliminer le tétanos maternel et néonatal
partout où il reste une menace. Camille Lacourt et Valérie Bègue, parrain et marraine de cette
opération, sont cette semaine en République démocratique du Congo pour témoigner des progrès
accomplis et des efforts qui doivent se poursuivre.

Le tétanos maternel et néonatal (TMN) affecte les familles dans quelques-unes des régions les plus
pauvres du monde. Les nouveau-nés sont infectés au moment de l’accouchement lorsque les
conditions d’hygiène sont mauvaises, par exemple si des instruments non-stérilisés sont utilisés pour
couper le cordon ombilical. En cas d’infection, il n’existe pas de traitement, et le tétanos maternel et
néonatal continue de tuer 49 000 nouveau-nés chaque année2, un toutes les 11 minutes.

« Un effet significatif pour l’élimination de cette maladie dévastatrice »

Grâce au soutien des parents, depuis que la campagne « 1 paquet = 1 vaccin » a débuté, chaque
seconde une mère et son bébé ont été vaccinés, et près de 500 000 nouveau-nés ont été sauvés.
« Ces dix dernières années, le soutien de Pampers® et des parents eu un effet significatif pour
l’élimination de cette maladie dévastatrice, explique Nina Schwalbe, Conseillère Santé de l’UNICEF.
Durant cette période, le nombre de mamans et de bébés à risque a été réduit de 60%, mais
71 millions de mères et leurs bébés sont encore menacés dans les régions les plus vulnérables du
monde. Et pourtant c’est une maladie évitable grâce à la vaccination, d’où l’importance de continuer
le combat avec Pampers®, et de joindre nos efforts pour éliminer le tétanos maternel et néonatal
partout dans le monde
. »

Depuis 2014, Madagascar, la Mauritanie et le Cambodge ont rejoint la liste des pays où les fonds
récoltés par Pampers® ont contribué à éliminer le TMN. Cependant, il y encore 21 pays, où la maladie
menace les mères et les enfants. A travers la campagne « 1 paquet = 1 vaccin », Pampers® finance la
vaccination dans ces pays, où l’UNICEF travaille avec ses partenaires impliqués dans ce combat.

En France, les 10 ans du partenariat sont marqués par un engagement rare : pour la 1ère fois, c’est
un couple qui s’engage en tant que parrain et marraine de la campagne #PampersUNICEF2015 :
Camille Lacourt, champion du monde de natation, et sa compagne Valérie Bègue soutiennent
l’opération. Eux aussi ont fait un voeu ! « Qu’il n’y ait plus besoin de parrain, ni de marraine pour ce
combat
car il sera gagné. J’y crois vraiment », affirme Camille Lacourt. « Que l’on offre à nos enfants
la possibilité de vivre dans un monde plus solidaire. Si nous nous y mettons tous, le tétanos peut être
éliminé
», renchérit Valérie Bègue.
 

Comment aider ?

1 paquet Pampers® = 1 vaccin*
Pour tout achat d’un paquet Pampers®* porteur du logo de l’opération, l’équivalent d’un vaccin est
donné à l’UNICEF, pour aider les mamans et bébés dans les pays menacés.

1 voeu = 1 vaccin*
En faisant participer son bébé à la réalisation de ce voeu !
Il suffit de publier sur la page Facebook de Pampers une photo de
son petit bout en train de souffler une bougie. Pour chaque photo postée, c’est un vaccin financé
pour l’UNICEF !

1 like/partage/retweet = 1 vaccin*
En « likant » ou en partageant les vidéos de la campagne sur les réseaux sociaux.
@PampersFrance
www.facebook.com/Pampers
www.youtube.com/user/Pampers

 

 

1 Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée Bissau, Laos, Libéria, Mauritanie, Madagascar, Myanmar,
Ouganda, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie, Timor Leste.

2 Sur la base Child Health Epidemiology Reference Group (CHERG) de l’OMS et UNICEF (Lancet, Octobre 2014)

* L’UNICEF ne cautionne aucune marque, produit ou service.

 

Contact presse : Carine SPINOSI 01 44 39 17 49 cspinosi@unicef.fr

 

A suivre sur Twitter