Lancement de la 4e consultation nationale des 6-18 ans

Publié le 12 janvier 2018 | Modifié le 16 janvier 2018

Sur le thème « Egalité filles-garçons », l’UNICEF lance la 4e édition de sa consultation nationale des 6-18 ans, pour écouter ce que les enfants et les adolescents ont à dire.

Paris, le 16 janvier 2018 - Par le biais d’un questionnaire de 166 questions, dont 24 réservées aux 12-18 ans, l’UNICEF France souhaite interroger les enfants et les adolescents sur la perception de l’exercice de leurs droits au quotidien en France et aborder des sujets tels que la violence, le harcèlement scolaire, les discriminations ou les stéréotypes.

Appel à la participation

En ligne jusqu’au 15 mai, ce questionnaire est mis à disposition du grand public via la plateforme jeparledemesdroits.fr, pour permettre au plus grand nombre à participer. Il est également diffusé via 157 Villes amies des enfants, partenaires de l’UNICEF France. Ils étaient 22 000 enfants et jeunes à avoir participé à la dernière consultation nationale « Grandir en France ». L’UNICEF France espère, notamment grâce à l’appel à participation de Kids United, que 30 000 contribueront à cette prochaine étude.

Un outil d’interpellation

A l’issue de la consultation, les résultats statistiques, analysés par le sociologue Serge Paugam, permettent d’installer un diagnostic de l’exercice des droits de l’enfant en France et d’interpeller les pouvoirs publics. Les données recueillies donnent un instrument d’évaluation pour nourrir les réflexions des élus et des décideurs et pour tendre à une meilleure orientation des politiques publiques en faveur des enfants et des adolescents.
 
Rappelons que les résultats de la 1ère enquête avaient révélé qu’en France, 1 enfant sur 5 vivait en situation d’intégration sociale précaire, alors que ceux de la 2e avaient souligné le profond malaise des adolescents de notre pays et que ceux de la dernière avaient montré que les jeunes issus des quartiers prioritaires sont victimes d’un cumul d’inégalités dommageable pour leurs vies futures.
 
« Le fait que les enfants et les adolescents s’expriment et participent à nos consultations nationales est essentiel pour notre organisation. Nous élaborons ainsi des outils d’analyse et de compréhension de leurs situations, afin de dessiner les contours des principales vulnérabilités et des axes de réponses prioritaires », rappelle Sébastien Lyon, directeur général de l’UNICEF France.

Média

L'appel à participation de Kids United