Séisme au Pakistan et en Afghanistan : les enfants coupés de l’aide

Publié le 27 octobre 2015 | Modifié le 10 juin 2016

Les enfants des zones touchées par le séisme en Afghanistan et au Pakistan sont confrontés à plusieurs menaces en raison des conditions extrêmes et de l’insécurité qui isolent les communautés de l’aide, alerte l’UNICEF.

Kaboul/Islamabad, 27 octobre 2015 - Les enfants des zones touchées par le séisme en Afghanistan et au Pakistan sont confrontés à plusieurs menaces en raison des conditions extrêmes et de l’insécurité qui isolent les communautés de l’aide, alerte l’UNICEF.

Environ 200 personnes sont décédées dont 12 écolières et environ 1 000 ont été blessées après le séisme d’une magnitude de 7,5 – la moitié des personnes affectées pourraient être des enfants.

Depuis deux jours, les régions éloignées et montagneuses affectées par le séisme connaissent de fortes pluies et de la neige. Les communications sont mauvaises et l’accès difficile en raison du relief et des opérations de sécurité.

« Nous sommes extrêmement inquiets pour la sécurité et le bien-être des enfants, qui sont les plus en danger dans toute situation de catastrophe naturelle et qui sont à l’heure actuelle les plus menacés par les chutes de température. » déclare Karin Hulshof, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Asie du Sud.

Bon nombre des régions affectées étant déjà difficiles d'accès en temps normal, certaines régions touchées par le séisme sont totalement inaccessibles.

Les équipes de l’UNICEF en Afghanistan et au Pakistan travaillent avec les gouvernements et sont prêtes à distribuer du matériel d’urgence aux dizaines de milliers d’enfants et de familles affectés.

L’UNICEF rappelle qu’à partir de maintenant, les services de santé, nutrition, hygiène et éducation vont être particulièrement sous pression, ce qui expose les enfants à davantage de risques.

 

Pour aller plus loin...

Lire le dernier rapport de situation :

A suivre sur Twitter